Un balcon en forêt

4 juin 2016 § 4 Commentaires

Avant de vous montrer plus longuement tout ce qui fleurit en ce moment malgré le temps, voici quelques vues du balcon depuis l’intérieur. En ce moment c’est tellement vert qu’on se croirait en Normandie!

IMG_3333

A droite, l’abélia, que j’ai changé de pot au moment où j’ai délocalisé le ginkgo, se développe comme un fou. Vivement qu’il se couvre de fleurs! Sur cette fenêtre à part les gauras, il faudra attendre un peu pour avoir des fleurs. A gauche (on ne la voit pas sur la photo car elle planquée derrière le mur), la cytise a finit de fleurir (tout en jaune!) mais cette année elle était vraiment magnifique.

IMG_3332

Fenêtre du milieu, on voit l’amandier encadré par le rosier « Iceberg » et le rosier « Paul Cézanne », ce dernier commençant tout juste sa floraison. Au-dessus de l’amandier, la jardinière de géraniums « Espresso » est magnifique. J’ai bien veillé cette année à ce qu’aucun cosmos ne pousse pour que les géranium puissent se développer, et je ne suis pas déçue.

IMG_3335

La troisième fenêtre est celle des framboisiers, couverts de framboises encore totalement vertes. Au premier plan, le géranium macrorrhizum a fait beaucoup de belles feuilles mais pour l’instant je ne vois pas l’ombre d’une fleur. Dans le même pot, un polygala s’est semé tout seul et je l’ai ratiboisé un peu sauvagement au début du printemps. Dès qu’il fera un peu chaud il reprendra du poil de la bête. Pas encore en fleur, les roses trémières et la clématite « Cézanne » se camouflent encore dans tout ce vert.

Enfin le balcon vu de la quatrième fenêtre:

IMG_3336

Publicités

Une poule devant un réveil

24 avril 2014 § 8 Commentaires

Aujourd’hui je me suis rendu compte que j’étais une vraie bécasse. Une poule devant un réveil. Je viens de comprendre qu’on pouvait tout à fait faire de la macro avec un iPod Touch, et même de la très belle macro. Ravie je suis. Après une journée pourrie de réunions de boulot contre-productives terminée par une vérification des comptes de la copropriété (la joie à l’état pur) je suis allée sur le balcon voir les nouveautés du jour. Hier la clématite avait sorti une fleur, aujourd’hui elle en a six ou sept, mais surtout le rosier « sourire d’orchidée » m’a attiré l’œil: il avait une fleur! Je m’approche et constate qu’il a aussi des tas de pucerons de tailles diverses mais aussi la saleté de chenille verte qui lui bouffait les feuilles et que je ne trouvais pas. C’est donc en voulant la photographier que j’ai trouvé la fonction magique de mon iPod. Je n’ai pas photographié la chenille car je l’ai écrabouillée de rage, mais j’ai photographié la première rose de l’année:

IMG_0436

Du coup j’ai photographié aussi les dégâts de la chenille qui avait coupé un bouton de rose d’un coup de mandibule et fait un trou bien net dans un autre:

IMG_0442

Alors, elle est pas délirante ma photo? Du coup j’aurais pu photographier tout le balcon en macro… vous l’avez échappé belle (pour cette fois)! Mais quand même, je n’ai pas totalement résisté non plus, d’autant qu’une ancolie a elle aussi sortie une jolie fleur (j’adore les ancolies):

IMG_0443C’est pile le moment où le soleil s’est voilé, mais elle est belle non?

Et puis j’ai aussi photographié une fleur du nouveau pied de framboisier (allez quoi… une dernière pour la route):IMG_0445

 

Souvent balcon varie…

31 juillet 2013 § 8 Commentaires

Bon… Il semblerait que j’aie parlé trop vite. Oui la glycine fait des hampes de fleurs. Oui je suis contente. Vais-je profiter de ces fleurs? Non. Car les fleurs ont l’air de tomber à mesure que les boutons s’ouvrent. Je ne sais pas si c’est l’effet du vent, mais je me retrouve avec des tiges nues et les yeux pour pleurer:

P1050524

Ce côté girafe est passablement ridicule.

Dans un autre genre, le framboisier se met en mode « ginkgo »: je perds mes feuilles mais j’en sors des nouvelles. il me fait même de nouvelles framboises alors qu’il a une super sale gueule (araignées rouges? + chenilles):

P1050527

P1050528

 

Même plante, même moment… C’est Harvey Dent après l’incendie.

Sinon, les roses trémières sont déjà en fin de course, mais elles prennent ce côté vieux chiffon que j’aime bien:

P1050530

 

Pour finir, les pensées jaune et mauves, qui avaient disparues du pot après le rempotage, se sont re-semées. Les voilà timidement en fleurs à nouveau:

P1050526

Les mois en Brrrrrr!

19 janvier 2013 § 4 Commentaires

Oui, je sais, le mois de janvier n’est pas vraiment un mois en Brrr! mais il fait très froid, alors c’est tout comme. Hier soir, la neige tombait en rafales sur le balcon. Prudente, cela fait plusieurs jours que j’ai rentré le bougainvillier, mais j’aurais peut-être dû le rentrer quand il a commencé à perdre ses feuilles… on verra bien.

En attendant, ce matin le balcon ressemblait à Val d’Isère (au moins) et tout prenait un air un peu surnaturel. Le thym et le romarin (celui-là même qui venait de sortir des fleurs) disparaissent sous une épaisse moumoute blanche:

P1040941

P1040938

 

Le gros buis est à peine reconnaissable sous son camouflage de lièvre des neiges:

P1040936Quant à la frêle euphorbe, qui était sur le point de ressortir comme si on était au printemps, elle n’a plus que ses vieilles tiges squelettiques pour indiquer sa présence:

P1040934

 

Il est tombé pas mal de neige, sans doute moins qu’en banlieue, mais presque 24h après elle tenait encore. En fait, la neige n’est pas une mauvaise chose pour le balcon: elle protège les plantes plus qu’elle ne leur nuit, en règle générale. Et si après la température chute encore, les plantes s’en ressentent moins. Le pire, c’est évidemment le coup de froid intense et inattendu, qui fait geler l’eau dans les pots (je n’arrose jamais en hiver, mais il pleut beaucoup sur le balcon parisien) et donc autour des racines, qu’il est impossible de protéger.

P1040933

 

Quand je pense que le framboisier (à droite) et la clématite Cézanne avaient déjà sorti un peu de verdure!… Tout à fait à gauche, le pot de roses trémières est comme fondu.

P1040921

 

 

Balcon à géométrie variable

3 juin 2012 § 4 Commentaires

Ce blog balconnier a fêté il y a peu son premier anniversaire, avec plus de 2200 vues. C’est bien plus que ce à quoi je m’attendais, puisqu’au départ je voulais juste montrer les photos de mes plantations à Julie et àNathalie, dont le jardin me fait pâlir de jalousie.

On en reparlera quand on en sera au jubilé de diamant.

En attendant, et parce que j’ai l’émerveillement un peu facile, voici quelques exemples de géométrie végétale observable sur le balcon parisien. Tout d’abord l’aeonium, que je viens de rempoter dans le grand pot d’une crassula qui végétait à l’intérieur (bien trop volumineuse pour passer sur le balcon, car il faut la rentrer en hiver) et qui était couverte de jus collant de cochenille. Bref, j’ai occis la crassula, récupéré le grand pot en terre et repiqué l’aeonium avec une autre succulente dont je ne connais pas le nom (elle fait de grande feuilles grises et rondes). Le balcon compte désormais pas mal de plantes grasses, dont un sédum et plusieurs filles de la crassula assassinée.

Mesdames, messieurs, l’aeonium:

dans le genre chou hypnotique, j’aime toujours beaucoup les pousses de roses trémières, qui font penser (un peu quand même, quoi) à des fractals (pourquoi ont ne dit pas des « fractaux »: mystère!):

J’aime bien la découpe des feuilles aussi. Et pour finir, la bête nervure de base, mais dont j’ai lu il y a peu dans l’excellent article de david Larousserie dans le supplément « sciences » du Monde qu’elle avait une importance capitale pour la survie de la plante; les petites feuilles étant paradoxalement parcourues par le plus de nervures ce qui leur permettait d’être mieux irriguées en cas de sécheresse. Bref, voici la feuille de framboisier, que je trouve très belle:

Où suis-je ?

Entrées taguées framboisier sur balconparisien.