Fin de la grève du balcon

22 novembre 2014 § 10 Commentaires

Non! Le balcon parisien n’était pas vraiment en grève. En vérité c’est même tout le contraire. Le balcon parisien a été victime d’une surcharge de travail incontrôlable (enfin c’est plutôt moi la victime.. et l’abandon du balcon un dommage collatéral). Du coup je ne sais plus par où commencer, y compris sur le balcon lui-même, où j’ai pris un retard phénoménal. Commençons donc par la fin de l’été et le début de l’automne. Vous vous souvenez de la fille de la clématite Cézanne qui était montée à l’assaut du Sourire d’Orchidée et avait sorti une dizaine de fleurs bizarroïdes pour fêter ça. En fait à mesure que les nouvelles fleurs sortaient elles se rapprochaient de plus en plus de ce qu’on peut attendre de cette variété, et à la fin, les dernière ressemblaient à ça, ce qui me convient tout à fait:IMG_1505

J’ai un peu honte de parler de rosiers après avoir vu les merveilles de la terrasse de Laurence, mais tout de même. A part le Sourire d’Orchidée, que j’ai taillé à ras aujourd’hui et qui quittera le balcon bientôt (RIP), le rosier Iceberg a fleuri comme un fou en septembre:IMG_1507

Quant au Paul Cézanne, il a lui aussi fleuri pendant que j’étais au Canada (mi octobre!), mais il m’a sorti une très grande tige très robuste et très bizarre, avec une sorte de couronne de roses au sommet (vieille photo, là la rose la plus haute a fleuri et les autres, encore en bouton se demandent s’il est encore temps de s’ouvrir):IMG_1506

C’est peut-être tout simplement l’effet du changement de pot.

Sinon question couleurs, le balcon a vu rouge pour la fin de la saison. Les tomates ont mûri (délicieuses, même si en définitive il n’en est resté que deux):IMG_1512

Il y a eu aussi une avalanche de framboises:

IMG_1513Je ferai un compte rendu de la récolte de cette année (pas fameuse, il faut le dire), mais là j’attends encore un peu car en farfouillant dans mes pots aujourd’hui j’ai vu qu’une autre patate s’annonçait!

Un vieux cyclamen que j’avais presque oublié s’est lui aussi couvert de rouge:IMG_1510

Et j’ai aussi eu la surprise de voir apparaître un tapis très champêtre de cosmos:IMG_1577

J’avais semée une poignée de graines, plus pour vider un tiroir à graine que pour les voir pousser vraiment, et d’ailleurs j’avais eu bien tort de faire ça sans réfléchir parce qu’ils ont littéralement étouffé trois plants de géraniums vivaces qui sont sans doute morts et bien morts. D’ailleurs je vais déplacer ceux que j’avais bêtement mis avec les gauras. Eux ne sont pas morts mais on ne les voyait quasiment pas. On n’arrête jamais d’apprendre de ses erreurs!

Bref, aujourd’hui comme il faisait beau et assez doux, j’ai entrepris de faire le grand nettoyage indispensable, et d’autant plus indispensable cette année que j’ai laissé s’installer une broussaille du plus mauvais effet. Jugez plutôt avec ces deux jardinières qui ne ressemblent plus à rien, la décadence du balcon parisien:IMG_1581

IMG_1580

Bref, j’ai ratiboisé un peu mais il va me falloir investir dans le sac de 100L ultra solide pour vider tout ce qu’il y a à vider: au moins deux grosses jardinières et trois moyennes, plus le pot du sourire d’orchidée et deux ou trois autres pots. Appelez-moi Hercule!

La première à avoir eu sa tonte annuelle a été la clématite Cézanne « mère », qui est déjà en mode hivernage malgré les températures clémentes: branches taillées, vieilles feuilles mortes enlevées et terre de surface retournée.

IMG_1579

Au total aujourd’hui, en deux petites heures j’ai rempli 4 sacs comme celui-là:IMG_1578That’s all folks! Mais promis, le balcon est bel et bien de retour.

Publicités

La déconfiture

19 juillet 2014 § 10 Commentaires

Je disais à Sand sur son blog que j’étais un peu déprimée par le balcon, et ce n’est pas faux. Outre que, comme elle le faisait remarquer, avec ce temps débile rien ne va comme on voudrait, je me rends compte que finalement j’étais tellement contente de voir tout revenir à sa place et pousser sans rancune après l’interruption des travaux que je n’ai pas vu les trucs qui franchement battaient de l’aile. Certaines jardinières que je ne voulais pas toucher pour voir comment elles évoluaient avec le temps, on évolué… et pas vraiment en bien. Il n’y a que les gauras qui s’en sortent, les scabieuses et les rosiers aussi (enfin, plus ou moins). Je me rends compte qu’un balcon n’est pas un jardin et que la vie des plantes en pot à ses limites.

Il y a pourtant une sacré vie, ce qui prouve que ce qui reste de mes plantations peut au moins plaire aux insectes qui, eux, ne cherchent pas le plaisir des yeux. Les abeilles et les bourdons sont comme des fous sur les gauras et les fleurs de l’abélia et depuis ce matin, nous avons un nouveau pensionnaire à l’appétit manifestement féroce, une araignée:

IMG_1142 C’est un peu comme dans Tintin et l’Etoile mystérieuse, on pourrait croire qu’elle est énorme en fait elle fait la taille d’un ongle!

Parmi les plantes qui s’en sortent honorablement, il y a donc les rosiers. Ceux qui n’ont plus de fleurs (Iceberg, Paul Cézanne) font des feuilles, et pendant ce temps Super-Fairy n’usurpe pas son nom et se lance à l’assaut des façades en mode Yamazaki tout en refaisant quelques fleurs:IMG_1152De son côté, le « Sourire d’orchidée » me rejoue la grande scène d’Armande dans l’acte II: « Non! je ne veux point mourir!! » et refait quelques feuilles et quelques fleurs pour m’amadouer:IMG_1149

 

Je trancherai plus tard sur son sort… Celui qui me déprime le plus pour le moment ce n’est pas lui, c’est le Ginkgo. Vous vous souvenez que l’an dernier j’ai cru le perdre, eh bien même chose cette année. Mêmes symptômes, même perte de feuilles… et même reprise absurde puisque partout où les feuilles sont desséchées ou tombées, d’autres sont en préparation. A n’y rien comprendre. Je ne sais pas ce qu’il a. Manifestement c’est un truc avec le pot qui ne lui plait pas mais quoi? Drainage défaillant? Peut-être. Idéalement il faudrait que je fasse des trous à la chignole mais j’ai peur d’abîmer le pot en question qui m’a coûté un bras. Voilà à quoi il ressemble. Attention, éloignez les enfants, des images pouvant heurter:IMG_0985Il me reste le potager me direz-vous. Cette surproduction de tubercule m’a effectivement mis du baume au cœur. Les framboises aussi, qu’on cueillait tous les jours. Mais les fraises font grise mine, je ne sais pas quand les tomates feront des fleurs, quant aux courgettes, en lesquelles j’avais placé tous mes espoirs d’auto-suffisance, chaque pied fait une fleur par jour au moins, mais pour l’instant je n’ai, sur les deux pieds, que des fleurs… mâles!! Un mâle pour un bien, je les congèle et quand j’en aurai suffisamment je ferai des beignets. Mais je préfèrerais avoir des courgettes… Les fleurs femelles arrivent en décalé, mais enfin là tout même la plaisanterie dure un peu trop longtemps à mon goût!

Voilà. C’est la déception sur le balcon. En plus il fait un climat tropical insupportable. Vivement l’orage!

 

Fruits et légumes

1 juin 2014 § 18 Commentaires

J’ai tenté de repiquer mes jeunes pieds de courgettes, hélas, il restait beaucoup moins de terre que prévu dans le sac de terreau… je vais donc devoir attendre demain. J’ai taillé et traité le « Sourire d’orchidée », dézingué les pucerons sur les autres, enlevé les fruits de la clématite, remis de l’engrais aux vivaces en attendant de refaire le plein d’engrais le week-end prochain et j’ai arrosé un bon coup. J’ai pris quelques photos notamment de l’olivier et des framboises que je récolte en ce moment. L’olivier est couvert de centaines de fleurs et attire des dizaines d’abeilles qui repartent les pattes lourdement chargées de pollen. Je vais aller réclamer un pot de miel à l’apiculteur qui officie sur le toit de l’opéra Garnier!
IMG_0599

IMG_0594 S’il pouvait m’en rester assez pour faire un petit pot d’olives en saumure, juste un tout petit, ce serait le rêve. Les framboises ne sont pas aussi nombreuses, mais je dois dire que les trois nouveaux pieds de framboises rouges envoyés par ma mère sont aussi prolifiques sur le balcon qu’à Nice (enfin, presque). Contrairement aux framboises jaunes, celles-ci sont énormes!IMG_0587

Et cette fois-ci, ma récolte du jour. Sauf les deux plus grosses, qui ont été englouties avant d’arriver dans l’assiette!

IMG_0592

Interruption momentanée de nos programmes

1 juillet 2013 § 4 Commentaires

Désolée pour l’interruption momentanée de nos programmes. Le Balcon parisien n’était pas en vacances, il était au fond de la mine de sel. Mais pendant que je trimais sang et eau, les plantes faisaient leur vie… Non sans un arrosage de temps à autre car voilà que maintenant il se met à faire tiédasse et même presque chaud.

Question fraises, je guette avec anxiété la deuxième fournée de fleurs et je terrorise les pigeons pour qu’ils ne s’imaginent pas en terrain conquis. La consolation cette année me vient des framboises: déjà presque 40 framboises jaunes cueillies et englouties depuis la mi-juin!

Pour les fleurs, c’est la fin de la floraison pour le rosier « Sourire d’orchidée » et la fin aussi de la clématite « Cézanne », mais c’est le début de beaucoup d’autres choses, sauf que comme je suis enchaînée à mon bureau je n’ai que moyennement le temps de faire un reportage photo digne de ce nom.

Dans le désordre le plus absolu, donc et surtout avec un gros retard sur le calendrier réel, voici un aperçu des nouveautés.

À commencer par le rosier minuscule-qui-n’a-pas-de-nom, qui n’est pas vraiment minuscule en vrai mais un grimpant somptueux bouturé par mes soins du jardin d’un copain, que j’ai baptisé « Chantal » du nom de la mère d’icelui. Les fleurs sont petites mais à l’état natif il lance des tiges d’une longueur impressionnante. Le mien végète un peu dans une jardinière en attendant de remplacer l’Armandii:

P1050479

En vrai le rose est bien moins bleuté mais rien à faire un appareil photo n’est pas un œil et n’aime pas les roses très saturés.

Autre rosier merveilleux qui n’aura pas volé un nouveau pot: celui de la cuisine… qui vient, je crois, de chez Delbard et qui pourrait bien être un « Camille Pissaro » encore que chez moi il soit très jaune:

P1050481

Il y a aussi le revenant: le laurier rose (rouge) qui se remet à fleurir au bout de deux ans de patiente convalescence:

P1050467Je n’ai pas le temps d’aborder le balcon par la face nord, mais il se passe aussi des choses sur la fenêtre de la chambre. Ce sera pour plus tard. Je termine juste avec des nouvelles des coccinelles. Vous souvenez de la coccinelle un peu mal foutue qui prenait le « soleil » sur les plantes mystères? Eh bien figurez-vous qu’elle a pondu une tripotée de larves de coccinelles que j’ai repérées exclusivement là où elles ne risquaient pas de croiser un puceron!!! Pas tout à fait taillées pour l’évolution darwinienne, mais on verra bien… En voilà une petite perdue sur une feuille de fraisier (attention les yeux: photo immonde!):

P1050471

Les vaches maigres

14 juin 2013 § Poster un commentaire

Pour la première fois, je récolte des framboises avant les fraises. Une récolte assez étique pour le moment… trois malheureuses framboises jaunes, assez petites et relativement acides (oui, j’en ai goûté une, le reste pour les enfants… on se croirait dans un conte de Perrault, la famine guette).

P1050440

A mâcher trente-deux fois pour en profiter à fond!

 

Le balcon parisien en chiffres

18 mai 2013 § 20 Commentaires

Je profite de la pluie (et du froid) pour vous annoncer que mercredi 15 mai le balcon parisien a atteint sa 10 000ème visite depuis sa création (en mai 2011).

Capture d’écran 2013-05-15 à 12.40.18

C’est bien plus que ce que j’aurais cru à l’époque, moi qui n’avais commencé ce blog que comme un moyen pratique de tenir une sorte de journal de bord sans avoir à m’enquiquiner à coller des photos dans un cahier, et aussi pour montrer le balcon à Nathalie et Julie. je pensais franchement que personne d’autre n’y viendrait jamais… Depuis, ce balcon a été rejoint par des as des terrasses et des jardins: Anne, Sand, Solène, Lyne, Emma. Merci les filles!! Je ne peux pas non plus passer sous silence tous les visiteurs qui viennent régulièrement ou pas des autres coins du monde: Belgique, Maroc, Canada, Italie, Luxembourg, Suisse, Algérie, États-Unis, Irlande, etc…. Allez tous faire un tour sur les blogs que j’ai mis en lien: ils sont formidables, notamment le blog de Guillaume et ses photos macro incroyables!

Ça ne m’empêche pas de tenir sur un petit carnet le compte de tout ce que le balcon produit de comestible (oui, je sais, sur l’étiquette j’ai mis « jardin », mais ce n’est pas un balcon, ce sont les jardins suspendus de Babylone…):

P1050362

Grâce à lui je sais que l’an passé j’ai commencé à récolter fraises et framboises le 20 mai, et le 3 mai en 2011! (fin du mois pour les deux années précédentes, j’ai planté mes premières fraises en 2009). J’ai mis des tomates en 2010 et en 2011, année où j’en ai récolté la bagatelle de 3,758kg. En 2012, la production aura été assez maigre. Pas de tomates (car j’attendais déjà ces satanés travaux, votés début juin 2012 et qu’on m’avait promis pour tout de suite), et seulement 164 fraises, 32 framboises et 12 groseilles, les dernières fraises ayant été récoltées le 3 octobre. Cette année, il n’y aura pas de groseilles, pas de radis et pas de tomates (sauf si j’achète un pied), ni les courgettes de Nice que je rêve de planter un jour. Mais il y aura des fraises et des framboises.

Peu à peu j’apprends à tenir un blog pas trop minable, à photographier les oiseaux et à me méfier des escargots. Et ce n’est qu’un début! Merci à tous et à toutes! Revenez quand vous voulez…

Fièvre jaune

27 octobre 2011 § Poster un commentaire

Il y a quelques jours, beaucoup de feuillages sur le balcon commençaient à virer au rouge, voilà maintenant que le reste vire au jaune: le petit rosier jaunit, la glycine jaunit, l’altea jaunit et surtout, évidemment, le gingko qui se change en canari:

On jurerait que cette photo a été prise en plein soleil alors que pas du tout.

En cette fin de mois d’octobre, c’est aussi le moment de faire le bilan de la production balconière. Voici donc, dans un roulement de tambour, le balcon 2011 en chiffres:

254 fraises

39 framboises jaunes

Une trentaine de radis énormes

3,758kg de tomates

du thym, du romarin et de la ciboulette chinoise.

Pour avoir un point de comparaison, le balcon 2010 avait donné 259 fraises (mais avec 6 pieds de plus arrachés entre temps), 115g de groseilles à maquereau, 34 framboises jaunes et 596g de tomates.

Où suis-je ?

Entrées taguées framboises sur balconparisien.