Invités surprises

5 juillet 2016 § 6 Commentaires

Cette année, pour cause de temps pourri, je n’ai rien planté de particulier, à part des pieds de fraisiers. Je n’ai pas fait de tomates, car avec ce temps il me semblait que toutes les maladies du monde allaient se jeter dessus. Je me suis donc contentée des habitués du balcon (amandier, fraisiers, framboisiers). Mais comme rien ne se passe jamais comme prévu, des invités surprises se sont glissés dans mes plantations.

J’avais déjà évoqué les patates. C’est formidable les patates, plus le temps passe plus j’en ai. Cette année, j’ai mis les patates de décembre qui avaient gelées dans la terre et puis je ne m’en suis plus occupée du tout. À ma grande surprise, elles ont poussé et sont aujourd’hui géantes (sans que je sache vraiment ce qu’il en est sous la terre), oui ce sont elles derrière la branche d’amandier:IMG_3371

Mais ce n’est pas la plus grande surprise, parce que d’un certaine manière, même si je l’ai fait sans y croire, j’ai quand même planté mes vieilles patates fripées.

Le plus étonnant, c’est ce qui se passe en ce moment au pied de la glycine. J’ai planté un sachet de graine de petites fleurs des champs au mois de mars. J’attends toujours les fleurettes, mais à la place j’ai eu tout un potager! Pas d’erreur dans le sachet de graines, mais une résurgence de compost… IMG_3372

Eh oui! Non pas un, mais deux pieds de courgettes et un pied de tomate font de l’ombre au géranium Johnson Blue, qui est revenu lui aussi alors que je l’avais cru mort. Et inutile de vous dire que tout ce petit monde est gigantesque et en pleine santé alors que la glycine est manifestement en manque de fer. Et la courgette est désormais solidement arrimée à la grille du balcon:IMG_3375

Et au milieu de tout ça: un pied de fenouil!

IMG_3374

Publicités

§ 6 réponses à Invités surprises

  • anne dit :

    bravo pour tout ce petit potager. Je crois que beaucoup de gens cette année , échaudés par la canicule de l’an passé et maintenant par les trombes d’eau ont du y renoncer . Bon on se rattrapera sur les groseilles et les framboises. A quand la Bretagne ?

    ;

    • Sylvette dit :

      Coucou Anne, comment vas-tu?! J’ai aussi été échaudée et c’est pour ça que j’ai laissé tomber les tomates cette année. Mais j’adore le côté imprévisible de ce qui pousse ici. La Bretagne avance, enfin… à son train de sénateur paralytique. Au bout de neuf mois d’accouchement avec les forceps, le cabinet d’architectes a fini par déposer le permis (modification de façade oblige): réponse mi-août. Et là le gars qui doit faire faire les devis et suivre le chantier fait le mort (ou est mort). J’ai l’impression d’être Peter Mayle dans A Year in the Merde. Mais je commence déjà à rêver de potager en carré!!
      Bises

  • anne dit :

    je lis seulement aujourd’hui ta réponse ( et oui je ne suis pas informée malgré le cochage de cases )
    Si tu veux bien , je suivrai avec beaucoup d’intérêt tes avant -après en Br tagne . Arrives tu à survivre à Paris malgré la chaleur ?

    • Sylvette dit :

      Il faisait une chaleur de bête hier, et aujourd’hui on attend un orage qui ne viendra pas, du coup c’est tropical!
      Pour la Bretagne évidemment je te tiendrai informée pas à pas… mais il a fallu 9 mois aux architectes pour pondre une demande de permis qu’ils devaient faire en 5 semaines, alors si c’est vraiment le rythme local on est très mal barrés… On a pas de chance avec cette maisonette. La première archi était nulle et n’a rien fait, j’ai mis du temps à en trouver un autre, qui n’est pas nul mais qui travail à la vitesse d’un escargot (et il faut quand même repasser derrière), et là l’entrepreneur contacté en novembre (et à qui j’avais donné plusieurs kilos de kiwis!!) ne fait même pas l’effort de répondre à mon mail (recommandé par l’archi…). Je pense tenir un type qui va faire le boulot, mais il est à Paris et pas en Bretagne. Je pense que je pourrai tenir une chronique rien qu’avec nos déboires bretons! Bises et à bientôt.

  • anne dit :

    et bien dis donc ça promet !! donc je vais suivre tes peties chroniques pas pas . ILs étaient bons les kiwis ?

    • Sylvette dit :

      Comparés à ceux de ma mère dans le Midi, je dois avouer que ça n’était pas les plus sucrés, mais ils n’étaient pas du tout acides. Vu comme le jardinier les a taillés, je pense qu’il va falloir deux ans avant qu’ils ne redonnent des fruits… d’ici là (je croise les doigts) on pourra enfin profiter de cette maison!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Invités surprises à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :