Gigi

13 décembre 2015 § 6 Commentaires

J’ai évoqué à plusieurs reprise les problèmes particuliers rencontrés par mon ginkgo: depuis deux ans il perdait toutes ses feuilles dès les premières chaleurs de l’été, puis ressortait un nouveau jeu de feuilles qui duraient jusqu’à l’automne. Il avait l’air de souffrir et j’avais remarqué que malgré son grand pot il n’allongeait pas ses racines et restait replié sur lui-même. Franchement il faisait pitié et j’avais beau chercher je ne trouvais rien qui puisse m’aider à comprendre. Est-ce que je l’arrosais trop? pas assez? une maladie? un parasite? Je pensais que le ginkgo, capable de résister à la bombe nucléaire, pouvait résister à tout, y compris au balcon parisien. Manifestement j’avais tort. Et puis il y a un mois, en cherchant encore sur Internet, je suis tombée sur un forum de jardiniers québécois et j’ai eu confirmation de ce que j’avais fini par conclure: le ginkgo n’aime pas du tout la très forte chaleur, surtout s’il est en pot. Moi qui imaginait qu’on en faisait des bonzaï au pays du Soleil Levant, j’avais tout faux. Il souffrait donc de vivre sur un balcon chauffé à blanc l’été, dans un pot sans doute pas assez isolé de la chaleur. Il fallait donc lui trouver une nouvelle maison. C’est désormais chose faite. Il a trouvé refuge dans le jardin parisien d’un ami, en pleine terre, avec beaucoup de lumière, mais pas de forte chaleur, de la place, de l’eau et du compost. Le voici, nu comme un ver, dans son nouvel environnement. Adieu Gigi!

Capture d’écran 2015-11-18 à 17.12.29

Publicités

Tagué :, , , ,

§ 6 réponses à Gigi

  • greenlau dit :

    Une nouvelle vie pour Gigi mais comme tu dis, il est surprenant de voir que cet arbre réputé pour sa résistance n’ait pas su s’adapter au balcon parisien. C’est bien de lui avoir donné une seconde chance et te voilà aujourd’hui avec un nouvel espace vide à combler 🙂

    • Sylvette dit :

      L’espace a été immédiatement comblé par l’abélia. Tu sais sur ce balcon c’est un peu le jeu des chaises musicales. A la place de l’abélia j’ai mis la citise, que j’avais déjà déplacée de la cuisine au balcon pour faire place à un énorme pied de sauge officinale donné par ma voisine. Bref, tout le monde a une place, mais j’ai pas mal de pots vides dont je vais m’occuper entre Noël et le Nouvel an.

  • Léo dit :

    Bonjour,
    J’ai également un Ginkgo en pot sur mon balcon. Je m’interroge car ses feuilles encore vertes viennent toutes de tomber subitement. Le tronc s’est retrouvé nu en deux jours ! Est-ce normal ou non ? Quelque chose de particulier à faire ?
    Merci d’avance pour votre éclairage.

    • Sylvette dit :

      Bonjour Léo! Le ginkgo en pot est une affaire délicate. Lorsque le mien est arrivé sur le balcon il avait aussi un jumeau qui, lui, est allé sur le balcon de ma belle-mère, même exposition mais au deuxième étage avec un important vis-à-vis alors que le mien était exposé aux quatre vents. Autre différence, celui de ma belle-mère était aussi éclairé la nuit par un lampadaire public. Résultat, celui de ma belle-mère fait des feuilles immenses et très vertes, et pousse tout à fait normalement, alors que le mien a grandi dans la souffrance. Si le tien vient de perdre ses feuilles encore vertes d’un seul coup c’est à cause d’un stress hydrique: pas assez d’eau. Le mien ne supportait plus d’être cultivé en pleine chaleur et en plein vent, j’ai donc pris des mesures draconiennes et je l’ai mis en pleine terre chez un ami (à Paris toujours). Résultat il est magnifique! Mon conseil: un grand pot, de l’engrais (corne et sang séché) et de l’eau régulièrement, le matin, sans pour autant le noyer (l’arrosage c’est ce qu’il y a de plus dur à doser sur une balcon). Là c’est trop tard pour l’engrais. Et trop tard pour les feuilles. Mais ne baisse pas les bras, il va repartir au printemps, en revanche il faut qu’il boive, même si à partir de l’automne en général la pluie suffit (à Paris en tout cas). A surveiller de près en tout cas! Bonne continuation et à bientôt sur mon balcon!

      • Léo dit :

        Bonjour,
        Merci de votre réponse. La piste du manque d’eau semble être la bonne en effet. Je pense suivre votre expérience et le mettre en pleine terre l’année prochaine quand il aura repris au printemps. Du coup il déménagera de Paris mais pourra surement mieux s’épanouir dans son nouvel espace ! Et en attendant je vais profiter des feuilles en infusion, il parait que c’est très bon.
        Merci et bonne continuation sur votre balcon !

        • Sylvette dit :

          La pleine terre lui réussira bien mieux… c’est malheureux mais c’est ainsi. Mais il n’est pas le seul…. Bonne continuation et à bientôt (et bonne tisane!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Gigi à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :