Les olives

25 octobre 2015 § 6 Commentaires

Au chapitre des récoltes, après la semi-déconfiture des melons, je peux vous parler avec fierté de ma première récolte d’olives. On est encore loin du litre d’huile vierge première pression à froid, mais qui aurait dit, le jour où j’ai reçu cet olivier taillé comme un buis, que j’allais réussir à lui faire faire des olives… sur un balcon parisien!

Bon, il faut dire que les olives je suis pour ainsi dire née dedans puisque ma famille a quitté la ville pour une maison avec plus d’une cinquantaine d’oliviers quand j’avais 6 ans. La cueillette à la main, le moulin au petit matin après Noël, l’huile sur du pain grillé… On ,’a pas ça à Paris. A force de regarder faire mes parents et d’écouter les conseils de pro de ma mère, j’ai taillé mon olivier comme il faut, mais je n’imaginais pas que ça lui donnerait si vite l’envie de faire des fruits.

Le réchauffement climatique fait que maintenant la récolte à Nice (qui se faisait encore en décembre quand mes fils étaient petits, c’est-à-dire il n’y a pas si longtemps) se fait désormais en novembre, ce qui veut dire qu’on en est privés. Bizarrement, sur le balcon parisien et son micro-climat, ma quinzaine d’olives étaient mûres il y a une semaine! Comme quoi, être plein sud, même à Paris (et en altitude) ça change beaucoup de choses. IMG_2801

Je ne sais pas de quelle variété il s’agit, pas d’une olive niçoise en tout cas. Mais peu importe! Il fallait que je fasse quelque chose de ma récolte: pourquoi ne pas les mettre en saumure? le processus est simple: on les met à désamériser en les laissant dans l’eau pendant une semaine (mais en changeant l’eau tous les jours). Elles décolorent un peu mais ce n’est pas grave. Pour les olives vertes le processus est plus compliqué, mais pour les olives noires (mûres) c’est très simple. Ensuite, au bout d’une semaine on fait bouillir 15mn un litre d’eau avec 100gr de sel (j’ai fait avec moitié moins et j’aurais pu faire avec juste le quart vu le nombre d’olives) plus du laurier et du thym. On laisse refroidir et on verse sur les olives rincées une dernière fois et remises dans un pot en verre. On ferme et hop! direction un placard frais, se et sombre pendant au moins un mois.IMG_2826

Dégustation début décembre!

Sinon la dernière nouvelle au chapitre des récoltes c’est que je pourrais bien avoir des patates finalement… à suivre!

Publicités

Tagué :, , ,

§ 6 réponses à Les olives

  • sylvaine92 dit :

    Mais c’est super, ça !
    C’est grâce au micro-climat parisien même si parfois, en hiver, il souffle dans Paris un vent glacial !
    Bonne soirée

    • Sylvette dit :

      Bonjour Sylvaine! Oui tu as raison, et le balcon est l’illustration de ce contraste absurde: chaleur pratiquement tout au long de l’année (il nous est arrivé de prendre notre café en Tshirt au mois de janvier), mais vents plus violents et plus froids que quelques étages plus bas. Jamais je n’aurais pensé récolter des olives, même si le coin était dans le temps réputé pour ses vignes. Bonne semaine!

  • greenlau dit :

    Il te reste à tenter l’élevage de citronniers ! Tout comme moi, tu as la bonne exposition. Il nous manque que le jardin !

    • Sylvette dit :

      Hello Laurence! J’y ai pensé mais je n’ai vraiment pas la place. Pour l’an prochain je vais juste faire l’acquisition d’une sauge, sauf si des plantes meurent cet hiver. Toi tu as presque un jardin: une vraie terrasse avec une roseraie, le rêve! Mais c’est vrai que si on avait un jardin… Je parlerai de jardin bientôt cela dit, je suis retournée voir ma maison en Bretagne pour rencontrer un architecte (la saga continue). Il se passe des trucs dans ce jardin… la suite au prochain épisode!

  • Laurence dit :

    Hello Sylvette,
    Une sauge ! J’en ai quelques unes ici et elles sont toujours plus ou moins en fleurs et je parviens à les conserver d’une année sur l’autre. Sais-tu déjà celle que tu vas t’offrir ?
    Euuuh permets-moi de te rappeler la minuscule surface de ma terrasse : 18m², autant dire que 4 pots dessus et on ne circule plus. Je rêve de plus en plus d’un jardin ou d’une terrasse spacieuse.
    En ce qui te concerne, le rêve devient palpable ! J’ai hâte de lire tes aventures bretonnes et surtout de ton jardin. L’archi, c’est pour la maison ou le jardin ? Allez, vas-y raconte un peu ! SI tu as besoin d’un coup de main pour le jardin, je suis là !

  • […] à nous montrer les changements de météo et de climat? Ainsi il est possible d'obtenir des olives à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Les olives à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :