Spider-pucerons

16 avril 2015 § 17 Commentaires

On croit naïvement (parce qu’on vient de la campagne) que la grande ville est un lieu relativement protégé de l’envahissement et du grouillement autre qu’humain. On a tort. On s’imagine que sur un balcon parisien on n’a pas grand chose à redouter en matière de grouillement, si ce n’est une poignée de pigeons intrépides qui cherchent obstinément à nidifier dans les jardinières. Tout au plus doit-on maintenir un fragile équilibre entre les plantes plantées et celles qui viennent toutes seules et occire quelques pucerons. On a tort, vous dis-je… Vous vous souvenez de Médor? mais siiii Médor… l’araignée. L’épeire diadème qui s’était confectionné un hamac dans mon rosier et qui avait fini par se lasser d’attendre en vain le mâle et avait déguerpi un beau jour. Hélas! Médor a bel et bien connu le loup. Ainsi tout à l’heure je m’avise que justement des pucerons ont entrepris de coloniser Super Fairy. Ni une ni deux, je pulvérise du savon noir. Puis je remarque de curieux amas entre les lattes de mes volets. Des pucerons me dis-je, d’une couleur inédite, mais rien qui soit de nature à m’effaroucher. Je regarde de plus près et je découvre avec horreur la scène suivante (multipliée sur plusieurs lattes):IMG_1978

Des dizaines, voire des centaines de faux pucerons, mais de vraies araignées… des mini-Médor!!! Dans les minutes qui ont suivi, et même si je sais qu’elles sont utiles (dans un jardin oui, mais sur un balcon, par centaines???!!!) la plupart on finit leur courte existence dans les égouts. Un destin mythique à la Jean Valjean. Quoi de plus parisien? Mais il en reste: demain celles qui m’ont échappé seront aspirées (je le reconnais c’est moins inspiré).

Publicités

Tagué :, , , ,

§ 17 réponses à Spider-pucerons

  • Laurence dit :

    Aaaaarrgghhhh ! Satanée épeire ! Visuellement elles ne sont pas très glamour. Je préfère encore faire la chasse aux pucerons. Et cette année ils sont nombreux. Mon antidote de prédilection est la destruction par écrasement, ensuite c’est la recette savon noir + huile d’olive + eau.

    • Sylvette dit :

      Répugnant! mes pires cauchemars en plus! Très nombreux pucerons en effet, la saison de la chasse est ouverte.

      • Laurence dit :

        Ce qui m’ennuie avec les pucerons c’est que tu les supprimes et la relève arrive déjà. Matin et soir je dois m’occuper de leur sors sinon c’est miellat à gogo. Beurk !

        • Sylvette dit :

          De mon côté je pulvérise du savon noir en fin de journée et ça suffit généralement… Les pucerons ne me gênent pas trop, le cas échéant ce sont les larves de coccinelles qui s’en goinfrent et c’est tant mieux. C’est juste que c’est moche.

  • lilas83 dit :

    Coucou Sylvette…ben moi j’aime bien les araignées mais pas quand elles sont en bandes organisées! Je suis complètement envahie par les fourmis et les pucerons, je n’ai pas encore eu le courage de riposter. Bon dimanche.

    • Sylvette dit :

      Le problème des épeires c’est qu’elles te font des toiles gigantesques et que vu leur nombre je pense qu’elles auraient eu vite fait de rentrer dans l’appartement. Et là ce n’est pas possible, même pour la campagnarde que je suis. Je me souviens les heures passées quand j’avais 9 ou 10 ans avec ma copine Sophie à faire la chasse aux faucheux dans notre chambres dans la maison de sa grand-mère!

  • anne dit :

    surprenant ces oeufs d’araignée !
    pour les pucerons , ts les ans à cette époque , c’est la même chose , nul besoin d’y faire quoique ce soit affirme un grand spécialiste de roses ( entendu sur la radio belge , sur le fameux blog de Isabelle )ils arrivent puis repartiront sans avoir fait de mal

    • Sylvette dit :

      Ha tiens alors là tu m’intéresses! tu aurais un lien vers un podcast de cette émission? Outre que ça fait des grappes grouillantes et très moches, j’ai toujours été convaincue qu’ils suçaient la sève de la plante et qu’ils étaient donc nuisibles… Quant aux araignées, ce que tu vois sur la photo ce ne sont déjà plus des œufs mais des araignées miniatures qui se déplacent à toute vitesse!

    • anne dit :

      euh désolée j’arrive pas à retrouver le post en question , en tout cas je te disais l’essentiel de ses conseils .
      Isabelle retransmet chaque semaine sur son blog les conseils , à la radio belge , du rosièriste Daniel Schmidt . Cela concerne le jardinage en général et c’est très bien

  • Sylvaine dit :

    Bonjour, je découvre votre blog grâce au titre de votre article, vu sur le blog de Laurence ! lol
    Je ne suis pas bien loin de vous, j’habite dans le 92.
    Pas cool, tous ces bb araignées, ça va dans un jardin mais sur les lattes des volets d’un appartement parisien …
    Dans mon jardin, je ne fais absolument rien contre les pucerons, je laisse le travail aux coccinelles et à leurs larves.
    Bonne soirée

    • Sylvette dit :

      Bonjour Sylvaine et bienvenue! Oui l’invasion des araignées, même bébé, ça ne me plait pas trop! Normalement j’ai des coccinelles et des larves sur le balcon, mais cette année pas une. Le puceron attirant la fourmis, je les élimine!

  • Sylvette!
    franchement…c’est moche. Très moche. Médor n’a pas chômé et devait se sentir drolement bien sur le BP pour y laisser toute sa progéniture…

    Mais je préfère encore 1000 fois mon (vain) combat contre les escargots et autres limaces du coup…

    Bises !
    Sand

    • Sylvette dit :

      Mince c’est vrai que toi tu luttes contre les limaces! j’ai vu un excellent documentaire l’autre soir et j’ai la solution pour toi: l’hérisson! Contre les limaces il n’y a pas mieux… Il est en revanche inutile que je m’en munisse pour lutter contre les pucerons, mais je remarque que cette année pas une seule coccinelle n’est apparue sur le balcon.

  • mariecervelli dit :

    oulalala ce balcon vit trépasse rescussite la vie dans tous ses états raconté avec beaucoup d’humour je suis fan j’avoue que les mini « feu » médor beurk
    j’attends avec impatience la suite des aventures du balconparisien

  • Sylvette dit :

    Merci beaucoup Marie, c’est vraiment gentil! Je prends beaucoup de plaisir à raconter cette vie étonnamment remplie pour même pas une dizaine de mètres carrés! La suite arrive!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Spider-pucerons à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :