Court devant, long derrière

22 mars 2015 § 7 Commentaires

Aujourd’hui malgré plusieurs jours de toux et d’yeux qui coulent à cause de la pollution, je suis sortie tailler les arbres du balcon. Comme l’an dernier à la même époque, au cours du dernier gros pic de pollution, j’ai remarqué ces derniers jours que les oiseaux, d’habitude très nombreux dans le coin, disparaissent totalement, à l’exception de quelques pigeons. C’est assez flippant de constater cet effet immédiat de la pollution chez des oiseaux pourtant parisiens. Aujourd’hui, j’ai vu un merle et deux ou trois mésanges affamées.

Bravant donc la pollution, j’ai taillé en suivant à la lettre les conseils avisés de ma mère, experte internationalement reconnue en la matière! J’ai commencé par l’amandier. Elle me conseillait une coupe plutôt militaire: enlever une magnifique branche qui penchait trop vers le bas et vers la droite et déséquilibrait tout l’arbre. Radical! Mais nécessaire. Le voilà donc rectifié pour son bien:

IMG_1919

 

L’olivier devait lui aussi subir le même sort, sa tignasse devenant trop abondante. Vous allez pouvoir le voir avant et après:IMG_1874

IMG_1915

 

Violent mais nécessaire pour lui aussi. Je n’ai pas fait que des coupes artistiques, j’ai aussi mis du fumier Or Brun un peu partout (mais il me faut un sac supplémentaire) et rempoté le marronnier poussé clandestinement au pied de la glycine:

IMG_1921

La glycine continue de faire grossir ses boutons de fleurs, le retour du froid a un peu ralenti le mouvement, mais c’est pour bientôt:IMG_1917

Les tulipes s’annoncent aussi. C’est le printemps, il est temps de faire un effort!IMG_1914

 

La variété au liseré blanc (dont j’ai oublié le nom) a été plantée plus profond, elle est donc plus en retard… J’espère qu’elle va fleurir.

Les petits géraniums vivaces sauvés d’une mort certaine la semaine dernière se portent à merveille et grossissent lentement mais sûrement:IMG_1922

Mais pour l’instant la seule fleur de ce balcon à fêter dignement l’arrivée du printemps c’est la scabieuse noire « Chile Black » (je dis « la » car il n’y en a qu’une):IMG_1916

 

Publicités

Tagué :, , , , , , , , ,

§ 7 réponses à Court devant, long derrière

  • anne dit :

    Belle cette scabieuse ! quand cueilleras tu des amandes ?

    • Sylvette dit :

      Figure-toi que mon amandier risque d’avoir quelques amandes!! Je n’ai pas voulu les enlever toutes, on verra bien, si ça se trouve ça ne va rien donner cette année, mais les fleurs ont toutes été pollinisées.

  • Laurence dit :

    Chez moi, ce sont les yeux qui ont souffert de la pollution. Ils me piquaient, me faisaient mal et pleuraient. Ca va mieux aujourd’hui.
    Quelle chance d’avoir un ‘guide de la taille’ avec soi. Même en consultant au préalable, je suis toujours hésitante une fois devant la bête à tailler.
    Ta glycine semble énorme. J’ai observé la mienne ( plus chétive) et les bourgeons sont là ! Bien joufflus. Ils gonflent de jours en jours.
    Ils repartent bien tes géraniums . Il s’agit des espresso, non ?
    Question tulipexs, ici ça n’a pas évolué : feuillage + feuillage et rien d’autres, ppffff

    • Sylvette dit :

      Je vais te rassurer, question tulipes, mon observation quotidienne révèle en réalité 4 à 5 tulipes où on voit une fleur en préparation. Pour les autres, on ne voit que de la feuille. Je pense que tous les bulbes ne donneront pas et qu’une des deux variétés est en retard sur l’autre, c’était le principe: étaler la floraison…. mais étaler sur quelques semaines, a priori par sur plusieurs années!!! La première qui a des fleurs poste une photo!

  • lilas83 dit :

    Bonsoir Sylvette, c’est très inquiétant ces pics de pollution. Ton expert est rudement doué, l’amandier a une taille qui lui sied bien! Aujourd’hui j’ai failli acheter une glycine mais j’ai entendu et lu qu’elle pouvait tordre le support autour duquel elle s’enroule…ça m’ennuierait pour ma pergola…la tienne a 8 ans, est-elle vigoureuse en pot? Bonne soirée.

    • Sylvette dit :

      Bah elle est forcément moins vigoureuse qu’en pleine terre. Sans compter qu’elle est plein sud et en plein vent… Donc je pense qu’elle serait bien plus grande si elle vivait ailleurs, mais c’est la dure loin du balcon parisien. Cette année elle est, comme celle de Sand, couverte de fleurs (mais ces saletés de pigeons ont voulu y goûter!!!)… Avant qu’elle torde ta rambarde tu as quand même de la marge, je pense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Court devant, long derrière à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :