On tient le bon bout!

7 avril 2014 § 16 Commentaires

Bon, après des semaines de retard, après une saleté de coqueluche qui m’a empêchée de tripatouiller dans le terreau, après une bref retour du froid que mon rosier « Sourire d’orchidée » n’a pas aimé du tout, après un gros colloque, après des tonnes de copies à corriger, après des heures passées à acheter de la terre et des pots… et après avoir cassé mon Lumix adoré, je peux enfin donner quelques nouvelles fraîches.

Sur le balcon, c’est un peu les douze travaux d’Hercule en ce moment. Tout est à l’étroit, tout cherche à pousser: je dépote, rempote, jette. J’ai donc rempoté l’abélia, qui a frôlé la mort par asphyxie dans son petit pot riquiqui.IMG_0392

Du coup j’ai donné son ex-pot à l’amandier et à son frère de sang le fraisier, qui se sont considérablement remplumés depuis la dernière photo:IMG_0394 J’avoue qu’avec tout ce feuillage on a du mal à savoir qui est qui, car la glycine qui a fini sa floraison (toujours plus courte sur le balcon plein sud battu par les vents) et sort désormais son feuillage bronze. Avant ça elle a quand même fait de belles grappes de fleurs (la photo ne leur rend pas justice, mais le soleil était déjà couché et faute d’appareil photo je suis obligée de recourir à un iPod qui n’est pas l’outil le mieux adapté):

IMG_0382 En ce moment elle en est là:

IMG_0398

 

À ses pieds, tout le monde ressort de terre. A commencer par les géraniums Johnson Blue, mais aussi les deux marronniers que je mettrai ailleurs à l’automne prochain. En voilà un qui sortait timidement il y a deux semaines:

IMG_0362Et le voilà bien grandi:

IMG_0376

Au pied du ginkgo, j’avais bouturé sans y croire des brindilles de ginkgo abimées… j’ai eu la surprise de constater qu’elles étaient en train de sortir des feuilles (attention photo nullasse):

IMG_0375

J’ai aussi séparé le rosier jaune (Camille Pissaro), lui aussi très à l’étroit sur la fenêtre de la cuisine, de la cytise ultra pot-de-colle qui a poussé là sans y être invitée (et qui, elle, supporte assez mal la séparation). Le rosier a hérité du pot de feue la clématite armandii, mais non sans mal. J’ai voulu vider un peu la terre après avoir enlevé la racine d’Armande, mais je me suis rendue compte que l’euphorbe qui avait colonisé ce pot n’avait pas crevé, et que non seulement elle s’apprêtait à ressortir de plus belle mais qu’il y en avait partout. Et quand je dis partout, je veux dire jusqu’au fond du pot. Cette variété d’euphorbe fabrique ses jeunes pousses jusqu’à 50cm de profondeur!!! Bref, j’ai dû TOUT virer et racheter de la terre fraîche. En souvenir, par pur sentimentalisme, j’ai gardé un pied de cette euphorbe, ce qui à mon avis est une bêtise…

IMG_0366

Une autre euphorbe, que je croyais morte et enterrée, a refait surface dans une jardinière de gauras et de gazon espagnol. Je suis contente parce que j’adore cette variété:

IMG_0357

IMG_0365

 

Je vais aussi avoir quelques jardinières à refaire. Les benoîtes « Mrs Bradshaw » sont mortes (pas toutes, mais celles que j’avais mises dans une même jardinière n’ont pas supporté de changer de place pendant les travaux), j’avais vidé deux autres jardinières avant les travaux et je vais rempoter le rosier grimpant rose fuchsia dans un très grand pot, ce qui va libérer une grande jardinière supplémentaire. Sur cour, il faudra aussi que je donne plus de place à l’érable du Japon et à l’altéa, qui n’en peuvent plus et sont en voie de bonzaïfication.

La question est: quand?? D’autant qu’il faut que je reparte en chasse de kilos de terre (jamais livrée sauf à des tarifs exorbitants), de pots idoines (pourquoi les modèles que j’aime sont toujours ceux qu’on ne fait plus??), d’engrais… et de vivaces pour mes jardinières.  Et je veux aussi mettre des tomates et un pied de courgettes!

Voilà un premier rapport d’étape. D’autres suivront, avec moult photos merveilleuses (enfin si j’arrive à racheter un vrai appareil photo).

 

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , , , ,

§ 16 réponses à On tient le bon bout!

  • anne dit :

    décidement tu as la folie des grandeurs pour un balcon !
    2 marronniers
    1 ginko
    1 glycine
    1 altea
    1 érable du japon
    1 cytise
    je peux aussi te proposer 1 cèdre du liban et un hëtre pourpre ….
    enfin tu m’as bien fait rire !

    • Sylvette dit :

      Ha!ha!ha! Tu n’as pas tort, mais une bonne partie de ces plantes sont arrivées toutes seules… Les marronniers, la cytise, l’amandier (tu as oublié l’amandier dans ton inventaire)…

  • Linda dit :

    Bonjour sylvette.quel boulot,je constate!!bon courage en tous cas.je voulais vous demander à quel moment sait-on si le pot devient trop petit pour une plante?( mon souci c’est de ne jamais savoir quel dimension il faut prendre pour telle ou telle plante afin qu’elle puisse grandir convenablement).lors d’un séjour à Disneyland ( pour mes enfants bien sûr et un peu pour moi lol!)j’ai remarqué qu’il y avait une belle petite plante qui suscitait ma curiosité mais je ne connaissais pas son nom…..merci sylvette maintenant je sais que c’était un ou une euphorbe!!! Est-ce que c’est une plante facile à vivre et à entretenir?merci.et j’espère à bientôt ( je me tâte à ouvrir mon propre blog..à réfléchir…)

    • Sylvette dit :

      Je pense que pour l’euphorbe ça dépend de la variété. La jolie à fleur jaune est bien plus fragile que celle qui pousse comme du chiendent. Mais je trouve que ce sont des plantes magnifiques.
      Quant au blog, Linda, il ne faut pas hésiter!

      • Linda dit :

        Ouh la oui jviens de voir sur le net qu’il ya bcp de variétés d’euphorbe. En ts cas celle que j’ai vu et qui me plaisait est bien à petites fleurs jaune!!et en ce sui concerne ma première question à savoir à quel moment sait-on que le pot devient trop petit pour une plante(comme pour votre abélia)? Pouvez- vous me conseiller? Merci sylvette et bonne soirée.

        • Sylvette dit :

          En fait il y a plusieurs critères auxquels on peut se fier. Premièrement l’envergure de la plante par rapport au pot. Quand la taille du pot est vraiment petite par rapport au volume visible de la plante il est temps de changer. Chez moi c’est en général assez radical: quand le vent fait tomber la plante, c’est que le déséquilibre est trop grand. L’autre critère c’est la santé de la plante. Mon abélia par exemple, faisait manifestement la tête, surtout comparé à celui de ma belle-mère (pas la même expo cela dit, mais quand même). Il ne lançait plus de nouvelles branches et ses nouvelles feuilles avaient l’air au bord de la mort. Bref, il souffrait. Cela dit, un coup d’engrais peut très bien palier momentanément un manque de place. Tu peux aussi retirer la plante du pot et constater que l’enracinement est tel que la proportion terreau/racines est inversée: plus de racines que de terre. Le problème sur un balcon, c’est qu’on ne peut pas indéfiniment rempoter dans des pots plus grands… dans ce cas (par exemple pour la glycine ou le rosier « sourire d’orchidées » qui ne changeront plus de pot, je gratte la terre en surface et je rajoute un mélange de nouvelle terre et d’engrais, ou de compost quand j’en ai du beau sous la main.

  • greenlau dit :

    Contente que tout reprenne vie. J’adore le printemps pour cette raison.

    Je viens d’adopter une glycine (tu m’as influencée). Tu pourrais me dire ton expo, taille du pot, type de terre et fréquence arrosage ?
    Merci d’avance pour tes conseils
    Laurence (www.passionterrasse.blogspot.com)

    • Sylvette dit :

      Hello Laurence,

      Au début de son existence balconnière, la glycine (en fait composée de trois pieds, je l’ai compris bien plus tard) était dans un pot en fibre de verre qui a morflé un hiver à cause du gel, que j’ai bêtement badigeonné d’une sorte de vernis pour éviter d’autres fissures: le vernis a attaqué la glycine qui pour se défendre a arrêté de faire pousser ses racines et décidé d’en finir avec sa vie de glycine… Elle a ensuite été dans le pot occupé par Armande, puis désormais par le rosier Camille Pissaro. Trop petit pour une glycine. J’ai donc investi dans une magnifique poubelle noire, fait des trous pour le drainage et hop! Elle est donc plein sud, soleil de plomb, vent d’ouest, elle n’aime pas trop c’est clair, mais elle s’est habituée. Pas trop d’eau, un peu d’engrais… je mets surtout du compost ou des épluchures.

  • Laurence, j’ai moi aussi opté pour la poubelle noire ( après avoir vu celle de Sylvette) Il faut pas se leurrer, ce n’est vraiment pas une plante facile à gérer en pot, c’est pourquoi choisir le plus grand possible, c’est lui donner les meilleures chances de prospérer!

    Sylvette, franchement ça va pour tes plantes ! certes il y a du taf, et il y a eu des pertes, mais la reprise est bien là! et les travaux vont vite être un vieux souvenir à ce rythme là.. Faut dire, que la météo est et a été vraiment bonne pour nos plantes en pot, pas de gros gel: pas de grosse pertes.Et résultat t’as deux marronniers supplémentaires!!!
    tu prévois quelques nouvelles arrivées ?

    Très jolies les petites euphorbes!
    Linda, certaines sont à grand développement et d’autres sont bcp plus petites…mais quasiment toutes fonctionnent bien en pot !

    • Sylvette dit :

      Juste un petit bémol sur les euphorbes, la variété extrêmement envahissante ne meurt jamais, quels que soient les mauvais traitement qu’on lui inflige; mais la variété à fleur jaune (magnifique) est bien plus fragile. Sur trois pieds un seul a survécu…

  • Sylvette dit :

    Oui je sais, c’est souvent le cas. L’autre jour je suis allée sur les quais pour trouver des vivaces intéressantes: ils avaient TOUS la même chose, c’est-à-dire des plantes tartignoles dignes de ronds-points de sous-préfecture. Du coup j’ai commandé exactement ce que je cherchais par internet. En cherchant bien tu dois pouvoir en trouver qui facturent moins cher les frais de port. Mon rêve (mais sans voiture c’est difficile) serait de pouvoir aller faire un tour dans les belles pépinières un peu pointues de la région parisienne… A Lyon tu dois pouvoir trouver ton bonheur non?

    • Linda dit :

      Sur internet oui,il faudrait que je fasse ma petite recherche de sites avec des frais de port pas trop cher..et en ce qui concerne les pépinières sur lyon ,oui j’en ai vue mais je n’y suis jamais allée! Tu sais,je ne suis qu’une débutante au niveau jardinerie mais j’ai toujours aimé les plantes grâce à mon père qui est tjrs là pr me donner quelques petits conseils.cette année je ne sais pas ce qui m’a pris mais vous m’avez toutes contaminées avec vos blogs!!!LOL j’ai commencé par lire le tien,celui de Solène,Sand,Caro et Laurence.Vos magnifiques balcons et terrasses m’ont donnés l’envie de fleurir mon tout petit balcon.alors au mois de mars j’ai attrapé la fièvre printanière(lol) suivie de la fièvre acheteuse,donc je pense que je vais attendre de voir ce que ça donne au niveau floraison et entretien et si ça marche,là je pourrai visiter plus tard les quelques pépinières du coin!! Merci en tous cas et ne lâche pas ton blog,j’ai appris pleines de choses sur des fleurs que je ne connaissais pas.ps: j’essaye d’ouvrir mon propre blog mais je n’arrive pas à insérer les photos,donc comme je n’ai pas l’habitude avec les blogs et internet en général,ça va mettre un peu de temps mais j’y travaille!!! Ps 2: ggrrrr beurk la chenille sur ton buis!!! Surveille-le bien!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement On tient le bon bout! à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :