Le vide intersidéral.

24 octobre 2013 § 22 Commentaires

Alors que les travaux accusent deux semaines de retard (au bas mot), le balcon a connu une journée de répit: l’échafaudage a disparu. En tout cas celui qui servait aux couvreurs, qui s’affairent désormais chez ma voisine. Mais les peintres arrivent déjà pour le ravalement et il a fallu que je vire tout ce qui devait (pouvait) l’être encore. Résultat aujourd’hui j’ai des courbatures et aussi mauvaise conscience d’avoir vidé des pots qui ne m’avaient rien fait, comme la petite jardinière de benoîtes, le pot dans lequel végétaient des pensées moches et des pousses de lin bleu. Pas une grosse perte cela dit et la perspective de refaire des potées magnifiques, mais vous savez comment je suis, je n’aime pas jeter des plantes vivantes. Je n’aime tellement pas ça qu’Armande a encore réchappé à une mort certaine.  J’avais pourtant prononcé la sentence de mort, elle avait été taillée à ras dans la perspective de tenir dans un sac en plastique… et j’avais remis à plus tard l’expédition à la poubelle. Loin de crever suite à cette taille sauvage (j’avais lu que l’armandii n’aimait pas être coupée à ras), la voilà qui repousse!!

P1050574

Que faire devant un tel acharnement à rester sur le balcon?

Après l’ultime déménagement d’hier, il ne reste quasiment rien sur le balcon, qui ressemble à ce qu’il était quand on s’est installé:

P1050576

Eh oui, au fond, ce plumeau rachitique c’est la glycine, taillée à la hussarde par mes soins. On verra bien. Alea jacta est, comme disait l’autre. M’enfin bon, je n’y ai pas été de main morte non plus… Bien dégagé sur la nuque et les oreilles, de près elle ressemble à ça:

P1050571

 

J’ai viré des tas de branchettes secondaires et taillé juste avant le coude. Pour compenser, je lui ai donné mon compost pour libérer le pot. Sans vouloir me vanter, je suis ravie du résultat et dès que j’aurai retrouvé mon cher balcon, je me remettrai au compostage balconier. Odeur d’humus parfaite (ambiance sous-bois et cueillette d’automne garantie), consistance incroyablement fine (on dirait du marc de café). Ra-vie!

P1050572

 

Les feuilles mortes de glycine qui dépassent en-dessous enrichiront le tout et j’ai ensuite versé sur mon compost (après avoir pris cette photo qui ne montre que le résultat merveilleux de mon compostage) un fond de sac de terreau qui va nourrir aussi la bête.

Dans la série des éclopés, le ginkgo, à peine remis de sa peste bubonique, a été un peu malmené par les gars qui sont venus retirer l’échafaudage. Il y a eu de la branche coupée, de la feuille arrachée. Le pauvre fait un peu pitié, du coup il a le droit d’être accueilli à l’intérieur et trône désormais devant la cheminée. Le framboisier est allé vivre dans une chambre de bonne, je n’oublierai pas d’aller manger les framboises dont il est couvert.

Voilà pour les dernières nouvelles du balcon parisien. J’ai hâte de reprendre le cours normal des choses!!

Publicités

Tagué :, , , , ,

§ 22 réponses à Le vide intersidéral.

  • C’est dingue de le voir vide comme ça, ça montre à quel point tu as fait du bon boulot !
    Et cette glycine me semble parfaitement taillée 🙂

    Tu vas voir, ça sera comme un nouveau commencement mais je serai toi, pas de pitié pour armande ! Ou alors tu la laisses dans un micro contenant (voir chez laurence une superble clématite dans un mini pot) pour ne pas qu’elle prenne trop de place !

    Allez, courage, bientôt la fin !

    • Sylvette dit :

      Armande va au moins déménager côté cour, quand le côté cour aura été un peu libéré par le départ de ses réfugiés. Ne te moque pas de ma taille de glycine, c’est une style disons…. personnel. Je pense que si ma mère voyait ça (c’est une experte en plantes mais elle habite à mille kilomètres) elle pousseraient des grands cris. Mais plus j’y pense plus je me dit qu’étant donné qu’elle ne poussait plus que très lentement, la ratiboiser lui fera le plus grand bien.

  • anne dit :

    qu’est ce que tu veux dire par  » MON compost  » ?
    c’est du compost que tu as fait toi même ? sur ton balcon ?
    et comment ?
    je trouve émouvante cette armandii qui ne veut pas mourir , si tu n’en veux pas , donne la à qqun mais ne la jette pas

    • Sylvette dit :

      T’inquiète pour l’armandii. Elle m’a eue aux sentiments!
      Ben enfin, Anne, tu n’as pas lu mes aventures au pays du compost? Après avoir potassé des tonnes de publications (surtout américaines) sur les composts dans des petits espaces (mais pas en intérieur et pas du lombricompostage) je décidé de faire ma propre expérience. Jusque là je suivais les conseil de ma mère, je coupais les épluchures en tout petits morceaux et je les éparpillais à la surface de mes pots. Ça marche bien, mais ça prend du temps et en attendant tu te tapes des lits d’épluchures: pas très joli! Dans un pot, en alternant comme il faut les couches (les américains appellent ça « lasagna compost ») et en rajoutant du carton ou du papier sans colorant et sans agents de blanchiment on obtient un résultat parfait. Le tout est de maintenir une hygrométrie satisfaisante. Au début j’avais trop d’eau et puis j’ai fini par trouver l’installation parfaite.

      • anne dit :

        ah je suppose que c’est bien !
        je ne sais si tu as vu le dernier  » silence ça pousse  » qui pour une fois m’a complètement intéressée . Donc S.M explique comment débuter un mini potager à partir de rien , ss doute pour ts les gens qui lui écrivent sur ce sujet .
        Donc après avoir simplement coupé ttes les htes herbes , il étend par terre des gds cartons , puis il étend du fumier , puis
        du compost ou des feuilles mortes , puis de la tonte de pelouse
        même mouillée , euh je crois que c’est tout . Cela montre que le bêchage et tte la fatigue qui va avec , c’est archi-démodé .

        et tout cela va être digéré , transformé par ts les vers de terre et 3 mois après càd au printemps , le sol va être plat , riche o combien ! pour accueillir ttes les plantations semis etc
        je crève d’envie de faire la même expérience , mais ça sera ds une autre vie …..
        tu te dis peut être que je suis complètement à côté de mes pompes , que tt cela n’a rien à voir avec ton balcon , que tu n »as pas envie de faire des lasagnes de terreau à cause des voisins d’en dessous , mais tant pis j’avais envie d’en parler .
        j’ai vu hier au cinéma  » 9 mois ferme  » qui m »a mis de très bonne humeur ……;Bises

  • Sylvette dit :

    Mais ouiii! Pour une fois j’étais devant la télé et j’ai vu ce reportage justement. Très intéressant! C’est exactement le même principe sur lequel je me suis basée pour mon compost de balcon. Et je peux bien te le dire maintenant, je vais bientôt pouvoir mettre la main sur un vrai jardin car nous venons de nous enchaîner à vie à notre banquier pour acheter une mini maison dans le Finistère. À moi les lasagnes en plein air! Et les silos à compost dignes du potager du roi! ce n’est pas pour tout de suite (il faut que j’amorce la phase travaux pour rendre la masure habitable), mais le balcon parisien aura bientôt une annexe.

    • anne dit :

      félicitations pour la maison de vacances bretonne
      SI ton futur jardin est en plein soleil , ts les espoirs sont permis , enfin presque .

  • Sylvette dit :

    Plein sud! Tout le jardin est devant la maison avec des murs en pierre sèche tout autour.

    • anne dit :

      tu vas donc avoir un jardin avec des besoins spécifiques à la Bretagne , un sol en général acide , un bonne humidité ambiante ( rire…. ) de quoi faire pousser bcp de choses .
      tu peux consulter le site de  » arrosoirs-secateurs.com  » , créé par un prof breton à la retraite qui a été très longtemps l’un des animateurs de la SNHF section Bretagne ; Surtout il a fait des quantités de fiches techniques sur les plantes , fondées sur son expérience et celles de son groupe .
      J’espère que tu nous enverras des photos et on veut tout savoir sur tes projets agricoles !

      • Sylvette dit :

        Merci pour cette référence, très efficace effectivement! Evidemment que je vais faire des posts sur mon jardin breton (oui humide…huhuhu!). Pour l’instant c’est une pelouse sans âme avec des conneries plantées n’importe comment. Il va y avoir de l’arrachage, c’est moi qui te le dis! Il n’est pas impensable qu’à terme Armande aille en exil là-bas, où j’en ai vu des magnifiques.

  • Ça fait drôle de voir ton balcon tout vide ! Je ne m’en fais pas pour ta glycine : la mienne a été taillée pire qu’à la hussarde l’hiver dernier et franchement, au printemps, j’ai bien cru qu’elle était foutue… Penses-tu, à l’été, elle était déjà repartie comme si de rien n’était. Alors la tienne, taillée comme chez le coiffeur et gavée de bon compost, elle colonisera bientôt toute la façade de ton immeuble !

  • Super pour la maison Syl !
    Les jardins bretons sont magnifiques, à toi les agapanthes à gogo si tu aimes ces jolies fleurs ! Et les hydrangeas… Ca va être beau 🙂

    Et je ne me moquais pas pour la taille, je la trouve très bien taillée

    • Sylvette dit :

      Dans le coin les agapanthes poussent comme du chiendent, j’ai déjà plein d’idées et d’envies, mais on y est pas encore. je ne pense pas pouvoir commencer à envisager quelque chose avant le mois de juillet…

  • Laurence dit :

    Bravo pour cette belle acquisition. J’ai hâte de voir des photos. Un jardin ‘pleine terre’ ça change la vie par rapport à un jardin ‘en pots’. Va falloir quand même s’astreindre à y aller régulièrement quand même.
    Félicitations en tout cas!

  • Syl, aucun rapport mais comment fais tu pour que ton image verte avec la goutte d’eau apparaisse dans la barre de recherche internet ?

    • Sylvette dit :

      Ben… comme je viens de le dire sur ton blog… Travaux prévus pour durer 5 semaines et qui entament la 12ème semaines assez gaillardement sans qu’on en voit vraiment le bout!! Je suis déprimée, on a eu du plastique sur les fenêtre pendant plus d’un mois!!! Mes plantes sont dans un état catastrophique; franchement je ne sais pas qui va survivre….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le vide intersidéral. à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :