Le balcon se met au vert

29 août 2013 § 16 Commentaires

Chaque (presque) fin d’été c’est la même chose, les fleurs ont fait leur temps et je me retrouve avec un balcon verdoyant comme un bocage normand. Cette année, c’est à première vue le cas et quand on regarde le balcon dans son ensemble, on a surtout une impression de verdure:

P1050544

 

L’observateur aguerri aura remarqué tout de suite que le ginkgo se porte comme un charme et a opéré son étrange mue: toutes les feuilles malades sont tombées et ont laissé la place à de jeunes feuilles vertes. Flo a taillé le bout des branches pour qu’il ne se fatigue pas trop à envoyer de la sève trop loin, et là tout va bien. Bizarroïde quand même, mais je suis soulagée.

Le vert est donc omniprésent en ce moment, mais si on regarde dans le détail, il reste quelques petites touches de couleur. Les anémones du Japon sont en fleurs et elles sont magnifiques! Décidément j’adore ces fleurs:

P1050533

P1050534

 

Il y a d’autres vivaces que j’aime de plus en plus, qui se répandent partout sur le balcon et qui explosent de fleurs en ce moment (un peu en retard donc): les gauras. J’en suis folle. Cette année, ils sont particulièrement florifères:

P1050545

 

A ma grande surprise, le rosier « Sourire d’orchidée » a refait des feuilles et des tiges, mais aussi des fleurs: quelques  boutons par-ci par-là, mais c’est rare qu’il se comporte comme un remontant alors qu’il est censé l’être.

P1050540

Il y aussi encore quelques scabieuses noires (ça aussi j’adore), la petite verveine repart en fleurs, deux ou trois cosmos re-semés tout seuls de l’an dernier sont en train de fleurir (dont un énorme dans la jardinière des joncs) et les roses trémières ne sont pas finies. L’abélia est toujours couvert de ses délicates petites fleurs roses pâles et blanches et les fraisiers (qui ont très très peu donné cette année et ont fait des fraises ultra-naines pendant que je n’étais pas là) ressortent des fleurs et quelques fruits verts pour le moment.

Côté cour, le rosier « Camille Pissaro » a un bouton prometteur, mais surtout l’altéa a fait des fleurs en mon absence et sort encore quelques boutons, d’un vert soutenu:

P1050542

 

Dans le pot d’à côté, le dernier pied survivant de pieris japonica reprend du poil de la bête et sort les grappes de fleurs qui vont rester en bouton tout l’hiver et tout le printemps:

P1050543

 

Bref, pour l’instant, avec tout ce vert et toutes ces floraisons en attente, on ne dirait pas que dans trois semaines ce sera l’automne. Le seul détail qui l’annonce c’est les feuilles des grands platanes, qui commencent déjà à tomber. Bientôt il va falloir que je déménage le balcon pour l’installation de l’échafaudage (5 semaines!)… L’occasion de se poser plein de questions, notamment sur conduite à tenir avec la glycine….

 

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , ,

§ 16 réponses à Le balcon se met au vert

  • Quelles sont tes interrogations par rapport à la glycine ?

  • Sylvette dit :

    Est-ce que je peux la tailler hyper sévèrement avant le 9 septembre sans risquer de la faire crever?

  • Marrant, je me pose les mêmes questions !
    Voilà ce que j’ai trouvé sur plantes et jardin « En août, supprimez la moitié ou les deux tiers des rameaux de l’année, encore verts. Ne touchez pas aux branches charpentières. Par contre, n’hésitez pas à supprimer toutes tiges qui semblent en trop et inutiles pour le port final et la silhouette désirée. »
    J’ai donc supposé que si je ne voulais pas garder une des charpentières, je pouvais couper (c’est ce que j’ai fait)

    Je pense vraiment que ça se tente

    • Sylvette dit :

      Ha ben là tu m’ôtes une épine du pied! Je vais la tailler au maximum, le seul truc c’est qu’elle a une forme coudée parce qu’elle a suivit le câble que j’avais tendu le long du mur. Bref… Je ferai des photos. Gloups!

  • Je suis pas sûre hein, c’est ce que j’ai fait mais pas sûre que ça marche !

    • Sylvette dit :

      Ouais ben on verra bien, je n’ai pas tellement le choix de toutes les façons. Sauf si les gars me disent qu’ils peuvent mettre l’échafaudage sans que je la rabatte.

  • anne dit :

    très joli ton balcon vert au retour des vacances tout comme mon petit jardin , sauf que moi qui adore aussi les gauras et les anémones du japon , elles , ne m’aiment pas du tout et n’ont jamais voulu fleurir en pleine terre , mystère de la nature ….les fraises ont beaucoup donné , l’année prochaine j’essaierai des maras des bois . Pendant les vacances au bord de la mer , j’en ai acheté
    sur un marché , trop bonnes !

    les fleurs des jardinières de balcon , avec des petits plants de  »
    Jardin Express » ont été très florifères , je t’envoie une photo en
    courrier privé

    • Sylvette dit :

      je confirme que tes jardinières sont très belles! Les anémones se contentent de peu généralement. J’en ai vu pousser en Angleterre chez des amis, en pleine terre mais dans une terre très pauvre et avec beaucoup d’ombre. Tu devrais tenter le coup à nouveau. les gauras ont besoin de soleil en revanche. Ton « Sourire d’orchidée » est-il de nouveau en fleur?

      • anne dit :

        et oui  » sourire d’orchidée  » a fleuri tt le mois d’aout ( plein de boutons fanés ) où je n’étais pas là , je l’avais bien nourri à l’engrais et arrosé avant de partir , je pensais qu’il aurait le bon goût de m’attendre pour refleurir , bon il a intérêt maintenant à me donner une 3ème floraison en Septembre .

        je me suis juré que l’année prochaine je mettrai au pied des jardinières de la terrasse un gros pot de gauras , au soleil , et un autre à l’ombre , d’anémones du japon , j’aime trop . Mon mari va râler parce que ça va rétrécir la terrasse qui est déjà très petite , mais ça me changera de mes éternelles jardinières que j’essaie chaque année de faire différentes.

        • Sylvette dit :

          Une troisième floraison!!! Quand il est en pleine terre, il ne fait pas les choses à moitié! Et dire que je m’extasie parce que le mien fait une très timide seconde floraison…

  • Les filles,vous parliz de glycines, ça m ‘a fait penser que la mienne m’a fait de grandes tiges tout au long de l’été …toutes partaient du point de greffe! d ‘une apparence radicalement differrente, je du les tailler…cette taille a eu pour effet de faire faire un bond de croissance aux tiges principales..

    tu parles d’une taille radicale Sylvette, à quelle point « radicale »?…parce que à mon avis la glycine ne mourra pas d’une taille même sévère des lors que tu lui laisses bien son ou ses « troncs » principaux

    • Sylvette dit :

      En l’état ma glycine a trois « troncs » dont j’ignore s’il s’agit de l’entrelacement de trois pieds distincts ou de trois départs du même pied. Sur les trois je crois qu’il y en a un de crevé, mais ils sont tellement enchevêtrés (jamais taillés) que c’est difficile à dire, surtout avec le feuillage abondant de cet été. Ensuite elle fait un coude, parce que je voulais qu’elle vienne ramper au-dessus d’une fenêtre. Elle est donc haute, coudée et bordélique. Je pense qu’une taille sévère ne lui fera pas de mal, d’autant qu’elle est en pot. Mais sévère à quel point, la est la question… Que se passera-t-il si je coupe sous le coude? Si j’enlève tous les trucs qui ont poussé dans le désordre et qui lui pompent de la sève? Si je coupe le « tronc » mort? Si je le fais alors qu’elle est encore couverte de feuilles et emmagasine de la chlorophylle pour la saison prochaine? Si je me plante et taille n’importe comment?

  • Si ça peut te rassurer, j’ai posé des questions sur un forum et voilà ce qu’on m’a répondu (j’ai vraiment confiance dans le gars, il a toujours des réponses sensées)
    « Une fois bien prise, une glycine résiste à toutes les tailles
    même maladroites, même à contre temps.
    Pour le nombre de tiges partant du pied, tu as une grande liberté, rien n’est interdit.
    Le plus classique est d’en laisser plusieurs mais de les réunir au même tuteur.
    Ainsi, elles ont toutes les chances de se tresser les unes aux autres et constituer un tronc rigide qui supportera la ramure sans trop exiger d’étais.
    Pendant la phase de construction de sa charpente, c’est ton goût qui doit présider (et ta prudence, pour ne pas te laisser envahir)
    Plus tard, pour l’optimisation de la floraison, tu pourras t’amuser à compter les folioles
    Mais formation ou entretien, on n’abuse jamais trop du sécateur.
    De plus cette plante n’est pas rancunière, elle pardonne les coupes intempestives. »

    • Sylvette dit :

      Haaaa! Merveilleux! pile le genre de truc que j’avais besoin de lire « fais comme tu le sens, la glycine ne t’en voudra pas »!!! Mille merci, je vais attendre de voir la tête des types qui vont venir poser l’échafaudage pour voir avec eux à quel point il faut que je la taille ou s’il faut carrément que je (enfin, qu’ils) la descendent dans la cour. En attendant je vais me faire la main sur Armande. Le jury populaire l’a condamnée à mort sans appel. Et pour ne pas passer pour un tyran sanguinaire, j’ai donné mes plantes grasses à un ami qui va les bichonner avec amour (j’ai gardé les crassulas et d’autres aussi, là je parle du gros pots avec les choux et les grandes oreilles).

  • Ils vaut mieux qu’elles soient adoptées par quelqu’un qui aura de meilleures conditions pour elles !
    Allez, l’an prochain à toi les plantations à gogo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le balcon se met au vert à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :