Le mystère enfin éclairci!

27 août 2013 § 5 Commentaires

Il n’y a pas que Solène qui éclaircit les mystères botaniques à ses heures perdues. Même en vacances je ne perds pas mon temps. Vous vous souvenez du truc entre le genêt et la graminée qui poussait dans une des jardinières? Mais si, cette plante-là:

P1050531

Jamais croisée ailleurs et impossible à identifier jusqu’à un beau jour d’août où j’en ai vu tout un troupeau là:

P1000740

(Oui je sais, c’est pas mal, c’est ma piscine)… Bref, ni une ni deux, j’empoigne un livre sur la flore méditerranéenne et je cherche. Et je trouve. Juncus Effusus, qu’il me dit le bouquin. Un jonc, quoi. Une plante de zone humide présente sur tous les continents. Zone humide? Que le Balcon parisien soit considéré comme une zone humide, passe encore, mais que cette plante de marécage puisse pousser dans des criques méditerranéennes battues par les vents et salées à l’eau de mer, ça me dépasse. Ce qui me dépasse encore plus c’est qu’elle ait pu arriver dans cette jardinière. Au Japon on en fait des enveloppes de tatami et des semelles de sandales et en Chine on en fait des tisanes: un juteux débouché commercial s’ouvre à moi!

D’autres nouvelles du balcon suivent bientôt. Pour le moment je suis en phase de réadaptation environnementale. Quand je suis rentrée dimanche il faisait 13° et il pleuvait (le commandant de bord a déprimé un avion entier en 30 secondes en nous assénant la nouvelle)…. Rendez-moi ma piscine d’eau de mer!!!

Publicités

Tagué :,

§ 5 réponses à Le mystère enfin éclairci!

  • Ça fait plaisir de mettre un nom sur les inconnu(e)s… et d’avoir de tes nouvelles !
    Courage pour la réaclimatation

  • Sylvette dit :

    Le truc c’est que j’ai lu sur un site de botanique anglais que ce jonc pouvait devenir invasif, et accessoirement que les vaches n’avaient pas intérêt à en manger. Question vaches, pas trop de problèmes sur le balcon, mais je n’aimerais pas que les joncs se multiplient dans toutes les jardinières. En même temps, je n’ai pas le cœur d’arracher une plante qui a fait tant d’efforts pour arriver jusque là….

  • Et puis je pense tout de même que le caractère invasif d’une plante est surtout valable en pleine terre
    Dans nos petits pots, on peut facilement arraché les indésirables !! (je laisse ma menthe nouvellement identifiée prendre ses aides et je l’arracherais si besoin !)

    • Sylvette dit :

      Non mais pense aux graines, malheureuse! Comment crois-tu que la bête a été véhiculée jusque dans ma jardinière? La menthe c’est différent, il faut de toute les façons la diviser tous les deux ou trois ans. Enfin on verra, hein…. En attendant, je me ferais des sandales avec mes joncs.

  • Ouh la faute !!!! arracher pas arraché !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le mystère enfin éclairci! à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :