Avé l’accent

15 avril 2013 § 18 Commentaires

Hier, c’était la folie furieuse à Paris, tout le monde était dehors pour profiter non seulement du soleil mais de la chaleur délirante. À 23h il faisait encore 19°! Pour la première fois depuis longtemps, nous avons lu et bu notre café sur le balcon: on avait presque oublié comment c’était. Evidemment les meilleures choses ont une fin, et ce matin le temps était redevenu désespérément parisien:

P1050157Au moment où j’écris c’est encore pire, je sens qu’il va tomber des trombes dans 5 minutes (ah non, il pleut!). Bref, pas encore tout à fait gagné pour la sensation de printemps, qui reste assez éphémère. Le balcon s’est pourtant doté de tous les atouts pour faire croire à ses habitants qu’ils sont à Nice. Ma belle-mère est venue à Pâques avec des tonnes de chocolats pour les enfants et avec un olivier pour moi. Un peu taillé en boule comme un caniche (une hérésie pour qui vient, comme moi, d’une région à olive), mais vigoureux et déjà plein de fleurs:

P1050135

L’année dernière, en juin je crois, c’est elle aussi qui m’avait offert un bougainvillier que j’avais finement rentré au début de l’hiver. Il m’avait causé bien des inquiétude car une fois à l’intérieur, il avait brutalement perdu toutes ses feuilles. Ma mère, qui s’y connait, m’a dit que c’était normal: le bougainvillier n’aime pas trop être rentré, ni être laissé exposé au froid… bref, il ne se sent bien que dans le Sud, voir encore plus au Sud. Il n’est cependant pas mort de cette captivité et reprend péniblement du poil de la bête depuis déjà quelques semaines. J’hésite encore à le ressortir, un orage de grêle est encore possible:

P1050156

Côté cuisine, si le romarin se porte comme un charme et continue à être couvert de petites fleurs bleues, je ne peux pas en dire autant du thym, qui servait de coussin aux sales pigeons qui rôdent avec fourberie autour du balcon. Il avait tellement fini par se déplumer au centre que je l’ai taillé drastiquement, du coup il ne ressemble plus a rien…

P1050153

Il se passe plein d’autres choses sur le balcon, mais là j’ai du vrai boulot qui me tend les bras…

 

 

Publicités

Tagué :, , , , , ,

§ 18 réponses à Avé l’accent

  • anne dit :

    j’ai l’impression que tu ne dois pas aimer toutes ces fleurs symboles de printemps , car tu n’en parles pas . Elles sont courantes mais tellement jolies : primevères jaune pâle , myosotis , pulmonaires , et elles durent longtemps . TU n’aimerais pas voir une jardinière pleine de myosotis ?
    c’est le soleil ds le coeur pour longtemps

    • Sylvette dit :

      Si si je les adore, mais en général j’aime bien planter des choses qui durent plus longtemps. cela dit en ce moment c’est exactement ce qu’il me faudrait et j’ai vu une jardinière de myosotis chez un ami, c’était magnifique! Là je pense que je vais remettre des pensées partout. Mais souviens toi aussi que je n’ose pas trop planter à cause de ces foutus travaux…

  • arff le thym va prendre du temps pour ressembler à nouveau..à une boule de thym…mais les petites touches de vert sont porteuses d’espoir !(si tu les coupes pas pour ta ratatouille ..)

    sympa l olivier qui te rappellera ton sud … ici je m y risque pas..faut le rentrer l hiver,non ? bougainvilleirs pareil (il a fleuri malgré tout le bougre à l interieur ??) … tu prends des risques avec tes belles plantes du sud ..à Paris !

    bon ben désolé pour le mauvais temps, ici grand bleu et big soleil, on annonce jusqu 23° …mais ça je demande à voir , ça semble tellement irréel (je suis quand meme sortie avec une echarpe ce matin,je m y fait pas..^^) .. même ton ciel gris, c’est beau les toits parisiens …

    bonne journée !

  • nathaliemislov dit :

    Quel beau dimanche, hein, t’as vu ça ! La veille, je n’y croyais pas et je pensais franchement que les employés de météo France, en dépression nerveuse, carburaient désormais aux acides. On s’est fait la totale de ce qui se fait ces jours là en banlieue : le barbecue et la ballade au parc. Aujourd’hui, on a du mal à croire que ça se soit vraiment produit. On dirait que le ciel nous nargue.
    C’est marrant cette mode des oliviers caniches en pot… Dans une maison voisine, quelques rues plus bas, ils en ont un qu’ils emballent comme une momie, l’hiver : comme il trône au centre de leur jardin déjà pas folichon (dans un genre trop propre pour être beau) devant leur vilain pavillon beigeasse genre Bouygue, l’effet est carrément grotesque. Mais bon, je comprends l’idée d’avoir des arbres ou des plantes par nostalgie d’un ailleurs : moi-même j’ai planté un figuier a un endroit crétin, en sachant au moment même où je le faisais que j’allais le regretter un jour… mais comme c’est dans longtemps, je préfère faire comme si de rien n’était.

    • Sylvette dit :

      Ha mais le figuier c’est autre chose. On croit, comme ça, que c’est un arbre du sud alors que pas du tout. D’ailleurs il y en a un dans ma rue, qui n’a pourtant pas vraiment de soleil direct à cause des immeubles. Il y en a plein dans Paris et ce n’est pas pour rien qu’il y a une « rue du figuier ». Mais il y en a aussi en Angleterre, j’avais été surprise d’en voir aussi haut que Cambridge, même si je n’en ai pas vu en Ecosse.

      • anne dit :

        donc Sylvette tu viens du Sud , de Nice j’ai cru comprendre , tu t’es fait rapidement au climat d’ici ?

        • Sylvette dit :

          Non. Terrible. Et pourtant j’ai vécu trois ans en Angleterre avant de venir à Paris, mais sans rire, même en Angleterre il ne pleuvait pas autant. J’ai appris ce que c’était que le froid là-bas, mais la grisaille et la sale pluie, c’est vraiment une spécialité parisienne. Bon cela dit, pour être honnête, j’ai tellement manqué de lumière en Angleterre les premiers mois (je suis arrivée là-bas en octobre) que je mangeais des saloperies bourrées de sucre, moi qui ai littéralement horreur de ça. C’était un besoin irrépressible qui, heureusement, a fini par disparaître.

          • anne dit :

            ah mais je ne suis pas d’accord avec toi pour la grisaille et la pluie à Paris
            Comparé avec le sud oui d’accord , mais avec l’Angleterre ou la bretagne où il pleut TOUS LES JOURS , cela n’a rien à voir !
            l’été ici l’année dernière a été très mauvais ,c’est vrai mais je trouve que le soleil est très souvent là .En tout cas les anglais ont des jardins même tout petits magnifiques à cause justement de leur climat humide
            ici en été , même s’il pleut des trombes , 2 jours
            après le sol est sec .

          • Sylvette dit :

            Je te garantis qu’à Cambridge, sans doute en raison de la géographie locale, on gelait en hiver mais il faisait assez sec. Mais ça c’était il y a vingt ans. Mais j’y suis retournée presque tous les étés jusqu’à il y a deux ans, et je n’ai pas constaté qu’il y faisait plus moche qu’avant.

  • Solène de la métamorphose du balcon dit :

    Rassure toi, la grisaille et la pluie sont aussi de retour à nantes aujourd’hui !!

    • Sylvette dit :

      Oui mais quand même, la mer pas loin ça change tout. A part à Bruxelles, où en 6 mois je n’avais eu qu’une seule journée de beau temps, je n’ai jamais vu pire climat que le climat parisien. Sans parler de la pollution.

  • anne dit :

    tu ne serais pas un pigeon voyageur ??

    • Sylvette dit :

      Je l’étais avant de m’installer à Paris pour de bon. j’espère encore qu’un jour on va partir loin, même pour deux ou trois ans, mais pour l’instant nous n’avons pas eu l’occasion… Pigeon sédentaire, voilà ce que je suis devenue!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Avé l’accent à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :