La fille du Père Armand

25 mars 2013 § 6 Commentaires

Aujourd’hui soleil. Ça risquait de ne pas durer, alors j’ai pris mon café sur le balcon et j’en ai profité pour faire un peu de nettoyage. J’en ai profité aussi pour jeter un œil méfiant du côté de la clématite récalcitrante. J’ai pu constater qu’elle avait plusieurs embryons de grappes de fleurs (ce qui m’a réjoui) et qu’elle lançait d’assez nombreuses tiges nouvelles.

P1050081

 

Las! Alors qu’elle fait semblant de s’épanouir pour endormir ma suspicion, je vois bien que certaines de ses feuilles portent les signes d’une pathologie lourde:

P1050087

 

Je ne sais pas ce qui m’inquiète le plus entre cette espèce de rougeole qui coupe la feuille en deux et la moisissure qui a l’air d’attaquer le bout malade. Bref… pour l’instant j’hésite: dois-je couper les feuilles atteintes de la peste clématitesque? Dois-je traiter avec un anti-fongique? Dois-je faire comme si je n’avais rien vu et compter sur l’action du soleil? En tous les cas ma décision est prise: une fois la floraison terminée, hop! une bonne taille et je l’expédie plein nord sur ma fenêtre de chambre. La suite au prochain épisode.

Publicités

Tagué :, ,

§ 6 réponses à La fille du Père Armand

  • Solène dit :

    Dis moi, ça ne serait pas le fameux champignon de la clématite ?
    Je crois qu’il contamine la terre aussi …

    • Sylvette dit :

      Il y a des chances. J’avais balancé de l’antifongique l’année dernière, mais le traitement n’avait eu aucun effet. C’est certain qu’avec les litres de flotte qu’il nous tombe dessus, elle ne risque pas d’échapper aux champignons, moisissures et autres. C’est pour ça que j’ai souvent penser abréger ses souffrances, mais comme à chaque fois, elle sort des fleurs odorantes dès qu’elle est trop défigurée par son acné juvénile…

  • Solène dit :

    Je crois que si c’est ça, il faut absolument que tu la rempotes dans du terreau sain après avoir coupé toutes les parties atteintes
    Courage !!

    • Sylvette dit :

      Tu veux dire les parties aériennes, ou il faut aussi que je taille les racines? De toutes les façons, si je la change de place, un bon nettoyage de pot ne sera pas du luxe. Je ferai ça à la fin de la floraison. Merci du conseil!

  • c’est vrai qu « elle est sacrément décourageante cette clématite… ce qui est curieux c’est qu elle fasse de nouvelles tiges saines mais qu ‘en même temps elle moisisse ainsi à coté… couper tout ce qui est malade et traiter le reste avec un antifongique (même sur son terreau) pourrait être une solution temporaire.. ici j’ai traité a la bouillie bordelaise toutes mes plantes, car comme tu dis, cette humidité printanière favorisera toutes les attaques en tous genre!

    si c’est la fameuse maladie de la clématite, alors Solène a raison: il faudra tailler à ras, changer le terreau et attendre … 😦

    plein d’infos sur cette page : http://www.clematite.net/page_8,fr,8,8.cfm

    • Sylvette dit :

      Merci pour le lien. Le temps que je lui consacre est inversement proportionnel au plaisir qu’elle me donne, mais j’avoue qu’elle souffre aussi sans doute, la pauvrette. Enfin, je ne vais pas la laisser agoniser… sinon elle ne serait plus là depuis longtemps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La fille du Père Armand à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :