Perdus dans le cosmos

5 septembre 2012 § Poster un commentaire

J’étais à deux doigts de couper les cosmos, qui commençaient à ressembler à de vieux épouvantails desséchés. Armée de mon plus beau sécateur je m’apprêtais à couper tout à ras et à vider la terre… et puis finalement je n’ai coupé que quelques tiges et rafraîchis le reste, car il y a encore pas mal de fleurs et de boutons, un papillon blanc qui volète autour de temps à autre (il est très rare, pour ne pas dire rarissime de voir des papillons sur le balcon parisien) et surtout des bourdons et des abeilles qui viennent encore faire leurs courses. Comme cette bestiole, gloutonne, littéralement couverte de pollen de cosmos de la tête au pied. À ce propos je croule sous les graines et suis prête à en envoyer à qui en veux.

 

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Perdus dans le cosmos à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :