pousse pousse

23 mai 2012 § 4 Commentaires

Cahin-caha, il y a quand même des plantes qui poussent sur ce balcon parisien. Je reviens brièvement sur le rosier, parce qu’il est plus beau que jamais cette année:

Et  ce matin il avait encore plus de fleurs… mais je ne peux pas non plus passer ma vie perchée sur mon balcon pour un safari photo.

D’autres plantes poussent plus modestement, mais transforment un peu le balcon chaque jour. Les ancolies d’abord, dont la floraison atteint des records de longévité. Il va falloir que je pense à introduire une autre variété, parce qu’à force de voir celle-ci (que j’adore) se multiplier sans contrôle sur le balcon, je crains la monotonie et la lassitude:

Un peu plus loin, dans une jardinière un peu dévastée par l’hiver mais dans laquelle je n’ai eu le temps que d’arracher les plantes mortes, la lavande papillon (fille de feue la grande lavande papillon qui poussait dans un grand pot juste en dessous) sort timidement quelques fleurs:

Côté balcon alimentaire, outre les fraises, je vois déjà les framboises encore minuscules et vertes sortir entre les fleurs fanées:

et mes semis de fenouil commencent à avoir des têtes de fenouil:

En revanche, je suis atterrée par le destin tragique de mes deux pieds d’euphorbe « diamond frost ». Ils sont tous les deux très mal en point: chute quasi-totale des feuilles, squelette de plante avec quelques tristes fleurs blanches qui veulent encore y croire. Se pose donc l’éternelle question: j’arrache maintenant ou j’attends. J’ai tellement de boulot en ce moment, que je n’ai pas le temps d’aller en racheter d’autres, alors….

Voilà à quoi elles ressemblent, mes euphorbes:

Tailler un peu peut-être?

Publicités

Tagué :, , , , ,

§ 4 réponses à pousse pousse

  • nathalie dit :

    C’est vrai qu’il est beau ton rosier. J’en ai un à moitié sauvage (entre rose et églantier) qui ressemble un peu (les fleurs sont toutefois d’un rose plus soutenu) mais cette année, alors qu’il fleuri toujours copieusement, il n’a rien donné du tout. C’est étrange car mes autres rosiers se portent à merveille, même celui qui était magnifique et que j’ai saccagé par erreur en voulant zigouiller un arbre qui s’obstine à pousser au milieu a repris du poil de la bête. L’autre grosse déprime florale, ce sont les rhododendrons dont j’ai maintenant la certitude qu’ils ne fleuriront pas du tout. Je pense que tout ça est la faute de ce début de printemps avorté en plein mois de janvier et au sévère retour de bâton météorologique qui a suivi. Et sinon le fenouil ça me donne envie. Tu me diras si c’est facile à réussir. Cette année, je ne fais que des betteraves que je pourrais récolter mi-juin car je ne serais pas là cet été pour m’occuper du jardin alors j’ai planté partout des fleurs de jachère qui occuperont le terrain.

  • syklela dit :

    Il faut se méfier des rhododendrons, car ils peuvent crever quasiment en une nuit. C’est arrivé à un copain. Mais c’est certain que le temps instable a dégoûté pas mal de plantes. Est-ce que tu mets de l’engrais à tes rosiers ou est-ce que tu les laisses vivre leur vie? Il est vrai que chez toi tout est en pleine terre, veinarde! Pour l’instant j’ai l’impression que le fenouil c’est hyper fastoche. Tu me diras pour les betteraves.

  • anne dit :

    je suis bouche bée de voir que tu fais pousser un rosier ds un pot ( et pas un petit rosier ) et aussi des clématites !!quel espoir pour ts ceux qui sont découragés par les gens sur le net : surtout pas rosier ds un pot et pas de clématite !
    par contre un conseil , nourris les régulièrement , car ils auront vite fait le tour de leur gamelle !!

  • syklela dit :

    Quand j’ai commencé avec lui, tout le monde prédisait le pire. Il y a eu des années où il faisait peine à voir. L’an dernier, par exemple, il n’a pas fleuri du tout. On m’avait dit aussi (le rosiériste qui me l’a vendu): pas besoin de le tailler. Pfff! Tu parles. En pleine terre peut-être, mais en pot si tu ne tailles pas, le machin s’étiole. Il a aussi besoin de beaucoup d’eau. Au point où il en est, il ne peut plus être changé de pot. Si c’était à refaire, je lui donnerais la même poubelle noire qu’à la glycine.
    Pour ce qui est des clématites, c’est tout ou rien. certaines variétés ne sont pas faites pour les balcons parisiens. Il y a quelques jours j’étais à Canterbury, où j’en ai vu des sublimes qui font vraiment envie, mais pour le coup, je crois que la pleine terre change tout. Un jour peut-être… j’aurais une maison de campagne et des clématites!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement pousse pousse à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :