Qui va piano va sano…

9 mai 2012 § Poster un commentaire

J’ai cru naïvement qu’après quelques jours en Angleterre sous le crachin habituel j’allais rentrer à Paris et découvrir un balcon ensoleillé, changé en une sorte de jungle par la soudaine clémence du climat. Peuh! Déjà à mon arrivée à la Gare du Nord, la pluie torrentielle m’a détrompée en même temps qu’elle me détrempait. C’est donc un balcon gorgé de flotte que j’ai retrouvé, et des plantes qui tentent timidement une sortie mais qui restent d’une timidité quasi-maladive.

La clématite bleue commence à s’ouvrir, certes, mais au lieu d’être d’un bleu éclatant ses fleurs sont comme délavées par le manque de soleil:

Sa copine la clématite rose, qui pousse trèèèès doucement au pied du grand rosier m’a fait deux fleurs cette année. Là encore, ce n’est pas le Pérou, même si c’est déjà mieux que rien:

Même l’hortensia de l’Himalaya, qui devrait pourtant se plaire dans ce temps Breton, n’a pas bougé depuis dix jours:

Orages prévus pour jeudi, pluie ce matin…. J’ai bien fait de ne pas faire de semis de tomates. Cette année je vais acheter des plants et je n’aime pas ça.

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Qui va piano va sano… à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :