Pâques au balcon (et aux tisons)

9 avril 2012 § 4 Commentaires

Bravant le froid et le vent, j’ai vidé quelques jardinières et pots et planté à tout va. Sur le balcon de la cuisine, j’ai viré la mort dans l’âme le contenu de la jardinière de lierre et de bruyère. En fait les bruyères auraient pu reprendre car elles n’étaient pas mortes, mais tellement enchevêtrées aux racines du lierre crevé que j’ai dû tout jeter. À la place j’ai mis deux pieds de senetti. Il paraît que le senetti ne passe pas l’hiver dehors… on verra bien à ce moment là. Impossible de faire ressortir la bonne couleur sur la photo, mes plants sont bleu électrique et pas mauve:

Côté balcon parisien, la jardinière dans laquelle les agathéas avaient péri a accueilli des euphorbes « Diamond frost ». J’en plante chaque année, car chaque année elles meurent. C’est de ma faute, je les plante généralement dans une jardinière trop grande pour être rentrée, or ces bêtes là n’aiment pas le froid. Cet hiver, celles-là rentreront donc. Si le coup de froid actuel ne les contrarient pas trop, elles devraient rapidement se couvrir d’un nuage de fleurs blanches aériennes:

Dans une autre jardinière, plus grande, dans laquelle j’avais mis au printemps dernier des euphorbes « diamond frost » justement et je ne sais plus quoi d’autre (une annuelle à fleurs bleu pâle dont j’oublie systématiquement le nom), j’ai mis deux pieds de gaura, deux pieds d’érigéron et semé des graines de fenouil histoire de donner un peu de relief et de volume.

Pour l’instant, ça ne ressemble pas à grand chose:

Côté graines, j’ai aussi remis de la terre dans un des grands pots dans lesquels je fais mes tomates (j’aborderai le dossier tomate plus tard) et planté des cosmos « candy » et des scabieuses pourpre et un peu de fenouil pour voir ce que ça donne (et en plus ça se mange). Il va falloir que je fasse attention aux fourmis; j’en ai vu rôder autour du pot de vigne vierge.

Dans l’autre pot à tomate, j’ai planté deux cléomes « senorita blanca ». Les tomates iront cette année dans des « bacsacs », de même que le basilic et la coriandre. L’avantage du bacsac, c’est que quand vient le moment d’arracher les plants de tomates, au lieu de se retrouver avec un tas de gros pots vides et inutiles sur un balcon où chaque centimètre carré compte, on replie consciencieusement les bacsacs et on les range jusqu’au printemps suivant.

Cléome "senorita blanca"

Enfin, dans un pot dans lequel végétait un lierre depuis des années (jusqu’à sa mort récente), j’ai mis une achillée rose-orangée. Une première également sur le balcon parisien… on verra bien comment cette vivace passe l’hiver, et même comment elle supporte l’été (zut, j’ai oublié de la prendre en photo. Cela dit pour l’instant elle ressemble à une plante d’aquarium).

On ne peut pas encore dire que le balcon a retrouvé son allure habituelle, loin de là, mais disons qu’il verdit de jour en jour et retrouve aussi quelques couleurs:

Le balcon vu d’est en ouest

Et le même vu d’ouest en est

Il reste encore beaucoup de travail, notamment pour refaire des jardinières dans lesquelles tout n’a pas crevé (il y en a trois grosses sur le balcon): dans l’une il reste un plant d’œillet et deux gauras qui, visiblement, repoussent du pied. Dans l’autre, quelques euphorbes un peu moribondes et des graines diverses qui ont germé de l’année dernière, et dans la troisième un pied de lavande papillon (issu de graines lui aussi), des ancolies et des bulbes d’iris bleus de Hollande qui ne donnent plus rien.

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , , ,

§ 4 réponses à Pâques au balcon (et aux tisons)

  • nathaliemislov dit :

    J’ai failli faire un post avec le même intitulé sur mon propre blog mais du coup, je vais m’abstenir… Un petit mot en passant et un xème essai pour commenter ce blog (je n’y arrive plus depuis des semaines : je ne sais pas ce que tu es allée trifouiller dans tes paramètres mais WordPress me réclame des mots de passe, c’est chiant).

    • syklela dit :

      Mais enfin qu’est-ce que c’est que cette histoire??? Tu ne peux plus faire commentaires?? mais à quoi sert ce blog alors?? Il y a un mystère là-dessous car moi je n’ai rien changé. En revanche WordPress change sans arrêt des tas de trucs. Enfin là je crois que ça marche. Ben oui Pâques au balcon, c’est un peu téléphoné, mais je n’ai pas l’exclusivité sur les titres de post téléphonés!!!

  • nathaliemislov dit :

    Ah mais cool, cette fois j’ai vraiment réussi ! Mon post, je voulais l’appeler « Noël au balcon, Pâques au tison ». Certains ont le vice du jeu de mot, moi j’ai celui de l’adage débile.

  • syklela dit :

    Visiblement ça remarche, je n’ai rien modifié, c’est donc que wordpress a changé son fusil d’épaule. Pourvu que ça dure…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Pâques au balcon (et aux tisons) à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :