Le retour des morts vivants

3 avril 2012 § Poster un commentaire

Autant il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, autant il ne faut jamais compter au rang de cadavre ce que la science n’a pas déclaré définitivement mort. Ainsi, prenons le cas du laurier rose. Je me lamentais sur sa disparition en me tordant les poignets, inondant le balcon de mes larmes alors que finalement cet indécis n’est pas mort. Hier en fin d’après-midi, en faisant mon petit tour de balcon, j’ai poussé des hauts cris en voyant que du vert printanier sortait à chaque jonction de feuille (oui, ça a un nom, mais je l’ai oublié). Il vit donc, aura sa ration d’engrais comme les autres et ne laissera donc pas son pot à l’abélia (achat dispendieux en perspective). Le voici donc, frais comme la rose ou presque:

Je vais quand même enlever les parties parcheminées des feuilles, qui me dépriment au plus haut point.

Quant à la clématite armandii, d’une rare sinistrose elle aussi (même que ma voisine vient de me faire une remarque, espérant secrètement que la chose soit morte et rapidement remplacée), elle ne fera sans doute aucune fleur mais sort des tiges et des feuilles à tire larigot. Rouge foncé, elles finiront bien par verdir, sauf si j’ai rabattu les tiges principales avant. Après tout, si elle ne fait pas de fleur, rien ne m’empêche de la tailler sauvagement pour assouvir ma soif de vengeance.

Publicités

Tagué :, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le retour des morts vivants à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :