Ce qui (re)pousse II

24 mars 2012 § Poster un commentaire

Comme les autres années marquées par un hiver assez froid ou par une période de froid courte mais intense, je remarque que l’adage « ce qui ne te tue pas te rend plus fort » se vérifie sur le balcon parisien. Ce qui a survécu à l’hiver repousse donc avec une vigueur inouïe (la clématite bleue est carrément hystérique).

L’érable du Japon est couvert de feuilles au graphisme japonais (un peu la moindre des choses) :

Le Ginkgo Biloba affiche une santé non moins insolente. J’ai néanmoins remarqué que s’il fait des feuilles tous les ans, évidemment, il ne grandit que tous les deux ans. J’ignore si c’est une caractéristique particulière au mien ou s’ils fonctionnent tous comme ça. En ce moment, il ressemble donc à ça (c’est-à-dire à une courbe de sondage politique à trois semaines des présidentielles) :

La glycine, très très très en retard, sort en même temps des feuilles et des bourgeons de fleurs alors que les autres années, elle sortait d’abord les fleurs vers le début du mois de mars ou même la fin du mois de février et ensuite les feuilles quand les fleurs étaient fanées.

Pour l’instant ça ne ressemble à rien. Je n’aime pas trop la glycine quand elle est dans cet état. D’autres plantes sont beaucoup plus belles au sortir de l’hiver.

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Ce qui (re)pousse II à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :