Le dossier coccinelle

16 mars 2012 § Poster un commentaire

Tout à l’heure en coupant du lierre qui avait trop poussé et retombait en rideau devant les fenêtres de mes voisins du dessous (qui ne se sont jamais plaint, rendons-leur grâce), j’ai eu la surprise de voir tomber un certain nombre de coccinelles un peu vaseuses et pour certaines franchement mortes. Pareil quand j’ai déplacé une jardinière pour balayer un tas de vieilles feuilles et de saletés: sous la jardinière, trois coccinelles endormies. J’en déduis que la coccinelle hiberne. Et moi qui prenais pour acquis (non sans une touchante naïveté) qu’elle pondait avant de mourir bravement sous les premiers assauts du froid pour laisser la place à la génération suivante. Wikipédia m’apprend qu’on appelle diapause cette période où la coccinelle se cache en attendant des jours meilleurs (apparemment rien à voir avec une pause diapo).

J’en ai vu une s’envoler sur le petit rosier:

Il va maintenant falloir qu’elle prenne des forces et qu’elle trouve l’âme sœur. Comme une imbécile, j’ai dézingué à tout va les pucerons qui avaient benoîtement entrepris de coloniser une des clématites… Si ça se trouve elle est déjà morte de faim, à peine sortie de son sommeil!!

Publicités

Tagué :, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le dossier coccinelle à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :