Silent enemy

29 février 2012 § 8 Commentaires

À peine les grands froids passés, tels Attila, un autre danger insidieux plane sur le balcon. Enfin, pas sur tout le balcon mais sur les rebords de fenêtre de la cuisine. De retour après une semaine d’absence (c’est toujours le même scénario macabre), on a remarqué que deux pigeonnes sorties de Gary Larson avaient jeté leur dévolu sur les deux pieds de bruyère et sur le pied de thym. Leur technique consiste à piétiner les plantes de façon à obtenir une surface propre à accueillir un nid. Je les déteste. Depuis que d’autres pigeonnes m’avaient détruit un magnifique romarin il y a des années, c’est la guerre sans merci.

Voilà dans quel état j’ai trouvé mon thym en rentrant de vacances. Sans compter que la simple idée qu’un cul de pigeon parisien ait pu s’asseoir dessus le rend évidemment inutilisable pour un bon bout de temps:

On voit mal sur la photo, mais des branches ont été cassées sans vergogne. Ce qui me fascine c’est cet acharnement à vouloir se faire un nid dans mes plantes aromatiques, malgré ma présence et l’insécurité permanente qu’elle entraîne, au lieu de se faire un nid en haut d’un platane, là où il y a de l’espace et où personne ne viendra les déranger. C’est une preuve de la bêtise manifeste de cet animal qui fait passer le choix d’un parfum d’intérieur agréable avant la sécurité la plus élémentaire!

Publicités

Tagué :, ,

§ 8 réponses à Silent enemy

  • nathalie dit :

    Silent enemy, c’est vite dit : une fois installé, ce sera rououourouou et compagnie. Ma fille a un problème indécrottable (c’est le cas de le dire) de pigeons qui squattent et nidifient sur son balcon de cuisine à Strasbourg, la métamorphosant en monstre sanguinaire puisqu’au bout de 3 ans d’enfer, elle a décidé cette année de se débarrasser des œufs. En revanche, sur le balcon de sa chambre, aucun soucis. Peut-être que les pigeons aiment les balcons de cuisine (statistique hasardeuse établie sur un échantillon de 2 balcons) ? En tous cas, si tu trouves un truc, je transmettrais.

    • syklela dit :

      Je crois ces volatiles assez cons pour être attirés par les plantes aromatiques avec lesquelles ont les ferait cuire: le thym et le romarin. Dans mon précédent appartement, le romarin était sur un balcon du salon, donc pas d’attirance particulière pour les cuisines. J’ai expérimenté plusieurs solutions: planté des brochettes pour les empêcher de venir (ça marche pas), ou accroché des morceaux de papier alu (marche pas non plus). La seule vrai solution est double: monter la garde devant la jardinière et faire fuir les intrus à chaque fois qu’ils font mine de s’approcher, et comme il faut bien bosser pour gagner sa croûte et donc s’absenter de son poste de garde, virer ensuite sans état d’âme la moindre tentative de construction de nid (même si leur technique me fascine). Ultime étape si on s’est fait doubler pendant les vacances: jeter les œufs. On l’a fait une fois. La pigeonne a continué à couver pendant quelques jours histoire de bien nous culpabiliser et puis elle est partie.

  • anne dit :

    la bêtise de ces volatiles est sans limite , 20 fois je les ai chassés
    20 fois il sont revenus , j’ai finalement trouvé la parade , pdt le temps des nids , j’enfonce sur mes jardinières des pîques fines de brochettes en bois dissuasives et maintenant je suis tranquille

    • syklela dit :

      Hello Anne, Oui les piques façon brochette c’est à peu près la seule arme contre le pigeon de base. En revanche échec total avec le merle amateur de fraises. Il y a deux ans j’avais même installé des filets: il les soulevait!!!

  • anne dit :

    tu me fais peur avec ton merle malin , justement j’ai grâce à toi planté 6 fraisiers ( 3 par jardinière classique )et je pensais mettre plus tard
    un filet . Bon , il faudra que je l’enfonce bien . merci du conseil .
    je voulais mettre des Mara des bois ou des Garriguettes , pas trouvé, j’ai slt trouvé des  » ostera  » , connais pas , je verrai bien …….

    • syklela dit :

      Je te rassure, il ne vient pas tous les ans. Je ne sais pas dans quelle région tu habites, mais pour ce qui est des fraises, mes fraisiers en sont couverts mais pour l’instant j’ai plutôt peur que la pluie et l’absence de soleil les fasse pourrir. Même à Nice ma mère à perdu des fraises à cause de la pluie. Je ne connais pas la variété « Ostera », tu me diras si elles sont sucrées ou pas.
      Sinon, il a suffit que je m’absente quelques jours (de jeudi à samedi soir) pour que les pigeons écrabouillent mes géraniums Johnson Blue qui viennent de sortir timidement quelques fleurs: tiges cassées, feuilles broyées! Et je sais plus ce que j’ai fait de mes brochettes en bois…

      • anne dit :

        je vais entièrement entortiller mes 2 jardinières de fraisiers ds du filet au moment venu parce que j’ai un nid de merles et un nid de mésanges ds mon petit jardin !
        je me souviens d’une année où j’ai été moins rapide que les oiseaux
        quand je guettais le rougissement de mes groseilles , hé hé il n’y avait pas que moi qui guettais le moment de les goûter !, et bien cette année ils ont tout mangé , j’en ai pas eu une seule !
        Ne t’en fais pas pour tes fraises et la pluie , je suis aussi ds la région parisienne , les petites pluies du moment sont vite remplacées par de
        belles éclaicies , pour le présent ça suffit
        j’ai mis aux miennes un petit tapis de feuilles mortes humides , elles ont l’air très contentes
        Quand aux géranium vivaces , je te recommande particulièrement  » Rozanne  » bleu-mauve superbe et en fleurs jusqu’aux gelées :
        http://www.algera.be/tu
        clique sur assortiment tu sauras tout sur  » Rozanne »

        • syklela dit :

          Rozanne est très joli en effet. Il y en a aussi un rose qui pousse comme le chiendent là où je vais en Bretagne. Il est rose vif avec des petites fleurs et des tiges pourpres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Silent enemy à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :