Birdy Nam Nam

26 novembre 2011 § 7 Commentaires

Depuis quelque temps déjà, la glycine a perdu ses feuilles. Il lui reste des gousses de graines, qui pendent lamentablement comme que gros haricots maronnasses.

C’est la première fois qu’elle m’en fait autant, et pour la première fois, certaines se sont ouvertes et ont libéré leurs graines, qui sont parties à l’aventure, Dieu sait où.

Pour égayer un peu le bois nu, et comme il faut penser quand même à nourrir les petits oiseaux, j’ai non seulement remis des boules de graisse et de graine aux endroits stratégiques du balcon, mais j’ai aussi pour la première fois expérimenté la pomme coupée en deux. J’ai en effet lu ici http://moineaudeparis.com/dossiers/au-balcon/  que les mésanges (qui abondent sur mon balcon aussi) en étaient friandes. Pour l’instant, ces ingrates boudent ma pomme, les moineaux aussi… bref: le fiasco. L’installation représente néanmoins l’avantage non négligeable de transformer ma glycine nue en pommier (si si).

Peut-être que leur dédain blasé s’explique par les températures. Quand il fera plus froid, elles feront moins les malignes (oui mais alors elles seront en vacances au Maroc ou sur la côte d’Azur).

Publicités

Tagué :, ,

§ 7 réponses à Birdy Nam Nam

  • nathalie dit :

    Il faudrait laisser la glycine coloniser tous les balcons de ton immeuble. Ce serait très beau. Il suffit peut-être de laisser les oiseaux faire leur œuvre de propagateurs de graines en leur glissant des graines de glycine dans la bouffe ? Quand ils iront déféquer dans les pots de fleurs des voisins peut-être qu’ils en sèmeront ? Je dis ça mais c’est peut-être un mode de culture illusoire…

    • syklela dit :

      J’ai lu quelque part que pour faire fleurir une glycine obtenue par graine et non par bouturage il faut se lever tôt le matin et avoir un sorcier vaudou dans ses relations. D’ailleurs, aucun des marabouts qui distribuent leur carte professionnelle à la sortie du metro ne propose de faire pousser des glycines de semis: c’est un signe.

  • nathalie dit :

    Des pommes ? Ils picolent chez moineaudeparis.com ? Pourquoi pas une détox hollywoodienne à base de smoothie d’ortie, pendant qu’on y est. C’est pas comme ça qu’on se remplume pour survivre à l’hiver. Les oiseaux ne jurent que par le gras. Colle leur n’importe quel suif ou margarine avec des graines et tu auras une volière sur ton balcon.

  • syklela dit :

    Ils auront les deux, chère madame, car le Balcon ne recule devant aucun sacrifice. Cela dit pour le moment, ils m’ont l’air d’avoir déjà rejoint le sud: mes boules de graisses/graines sont intactes et la pomme itou. J’aimerai un jour rencontrer un mec qui s’occupe d’étudier les oiseaux parisiens pour qu’il m’éclaire sur ce nouveau mystère: depuis l’an dernier, les bestioles disparaissent d’un coup d’un seul. L’an dernier c’était début décembre juste après la tempête de neige (et donc je peux comprendre) mais là il fait plutôt doux (enfin, pas aujourd’hui), alors je ne comprends pas ce qui les motive, à part le snobisme.

  • nathalie dit :

    Je soupçonne les mecs de moineaudeparis.com de becqueter eux-même leurs pommes pourries pour faire croire que ça marche.

  • syklela dit :

    Pour ne rien te cacher, je fantasme sur la dentelle de pomme séchée obtenue grâce au passereau. Je suis certaine que ces satanées bestioles emplumées vont se faire allègrement le bec sur mes prochaines fraises et qu’elles vont bouder ma pomme. Autre explication: les oiseaux lisent la Bible et Blanche-Neige et en conçoivent une méfiance naturelle vis-à-vis de ce fruit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Birdy Nam Nam à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :