Le potager parisien

29 mai 2011 § 4 Commentaires

Comme promis, un mot de la petite entreprise du balcon parisien: le potager. Evidemment sur un balcon, déjà envahi par d’autres plantes parfois volumineuses, le mot « potager » fait un peu prétentieux. Mais tout de même, on imagine pas en commençant ce qu’on peut récolter sur un simple balcon. J’ai un petit carnet sur lequel je note la récolte au jour le jour (oui, parce qu’aux beaux jours, c’est tous les jours, les amis) et en 2009 nous avions mangé 110 Mara des bois. L’an dernier, nous avions atteint des productions quasi-industrielles avec 259 fraises, 34 framboises jaunes (très sucrées mais qui ne donnent pas beaucoup) 115 gr. de groseilles à maquereau et 600 gr de tomates diverses!

Voici mes framboises 2011:

Et là on aperçoit une groseille. À la fin de l’hiver j’ai taillé assez drastiquement le groseillier (ramassé dans une campagne quelconque par mon amie Flo, la fée aux doigts verts qui arrose le balcon parisien au mois d’août) parce que je trouvais que, malgré l’engrais, il avait l’air de souffrir un peu du manque de place. Du coup il est méchamment touffu mais n’a donné que trois groseilles réfugiées derrière un rideau d’épines:

Cette année, j’ai rajouté du thym et du romarin sur le rebord de fenêtre de la cuisine, de la ciboulette chinoise sur le balcon, de la coriandre, repiqué des tomates et planté des radis, dont nous avons mangé la première récolte il y a une semaine environ. Et d’ailleurs, voilà à quoi ressemblent déjà les graines semées il y a cinq jours:

Les tomates ne sont pas encore très grandes mais un ou deux pieds commencent à sortir des fleurs. L’an dernier j’avais foiré mes semis et j’avais dû tout recommencer fin avril, donc assez tard. Cette année, on a peut-être une chance de commencer à cueillir fin juillet, voire avant si le temps reste aussi chaud:

En date d’aujourd’hui, outre les radis, nous en sommes à plus d’une centaine de fraises et 21 framboises. Pour l’an prochain, j’ai un grand projet de carottes et de courgettes. Depuis que je sais qu’on peut palisser les pieds de courgettes, ce sera l’occasion de déguster enfin à Paris la courgette « Longue de Nice » qui est, sans rire, la meilleure courgette du monde.

Publicités

§ 4 réponses à Le potager parisien

  • nathalie dit :

    Chez nous c’est le contraire : les framboisiers donnent vraiment bien et les groseilliers très correctement cette année mais les fraises, en revanche, c’est vraiment petit joueur (ceci dit, je n’ai jamais réussi à avoir de grosses récoltes). Tu as combien de pieds ? Et tu récolte combien à chaque fois. Tu fais quelque chose de spécial pour les engraisser ? Tu pailles le sol ? Moi j’ai 8 pieds et si je récolte 10 fraises par semaine, c’est déjà beau. Par contre mes plants de tomates sont carrément déchainés, au point que j’ai bon espoir d’avoir des tomates mûres en juin, vu comme on est parti. J’aurais bientôt des petits pois aussi, mais en toute petite quantité. Pour la courgette, tu pourrais te lancer dès maintenant en achetant des plants prêts à repiquer. Les miens, élevés sous un velux au dessus de ma baignoire, à peine repiqués font déjà des fleurs alors que je flippais pour eux, à cause de la sécheresse.

    • syklela dit :

      J’ai 6 pieds de fraises cette année, et c’est des vieux pieds… en revanche trois pieds filés par une copine ont tenu un an pas plus… Je mets de l’engrais spécial fraisiers bio (des granules qui puent, une fois par mois, une petite poignée). Et je récolte en moyenne une dizaine de fraises par jour. Cela dit je remarque que c’est par accoup. Dix ou quinze jours de récolte et puis là par exemple j’ai des fraises mais minuscules et 5 ou 6 à chaque fois et tous les trois jours. Peut-être que le climat y est pour quelque chose, pourtant j’arrose. Pour la courgette je me lancerai bien mais je ne veux qu’une variété et on ne la trouve pas en plans chez les vendeurs… L’an prochain j’achète les graines, j’en ai repéré chez Kokopelli.
      Il va falloir que je remplace les trois pieds de fraises morts, sans regret car ils donnaient bien mais des fraises aigrelettes. Je vais racheter des mara des bois.

  • nathalie dit :

    Je vois, c’est longue de Nice ou rien ! C’est tellement snob 🙂

    • syklela dit :

      M’enfin quoi? tu me connais non?! Et puis je te jure qu’une fois que tu l’auras goûtée tu regarderas toutes autres avec dégoût ou au moins avec mépris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le potager parisien à balconparisien.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :